Tu ne peux pas comprendre (14/?)

Hiiiiiiiii! Je suis impardonnable! ç_ç
Le chapitre n'était pas censé se terminer là, mais je n'ai pas eu le temps d'en écrire plus. ^^;;;
Je vous laisse néanmoins cette scène, même si c'est tout petit, c'est mieux que rien! ^^;;;

Merci à Winry pour sa correction! ^^

***

Titubant et gloussant légèrement, les jumeaux étaient à peine arrivés au premier étage que Bill tirait avec insistance sur le poignet de Tom pour l'attirer le plus vite possible dans la chambre des parents de Jan – à laquelle une petite salle de bains était adjointe – et pouvoir ainsi refermer à clé la porte derrière eux.

Surpris de se retrouver immédiatement plaqué contre le torse de son frère, un bras entourant avec possessivité son cou et l'autre sa taille, Tom manqua de tomber, déséquilibré par sa vue trouble. Une fois relativement stabilisé sur ses pieds, il étouffa un rire en entendant Bill soupirer profondément, son petit frère s'accrochant à lui pendant de longues secondes sans bouger, telle une ancre jetée à la mer pour lutter contre ses remous qui les faisaient tanguer dangereusement.

- Bill, je croyais que tu voulais aller aux toilettes, au cas où tu serais trop bourré pour t'en rappeler, gloussa-t-il contre son épaule au bout d'un moment.
- Je ne l'ai pas oublié, mais je ne suis pas vraiment venu ici pour ça en fait, grogna sensuellement le brun en tournant la tête jusqu'à ce que leurs nez se touchent.
- Ah bon ? fit mine de s'étonner Tom. Pour quoi faire alors ?
- J'avais besoin d'un peu plus d'intimité, souffla Bill, pour faire ça.

Glissant une main sur sa mâchoire, sa bouche chercha avec impatience la sienne, et quand Tom se mit à répondre, Bill passa paresseusement son autre bras autour du cou du jeune homme, leur baiser s'alanguissant. Poussant un petit soupir content, il ne tarda pas à frotter son bassin contre celui du blond, et sentant une bosse déjà bien proéminente contre son bas-ventre, Tom eut un sourire en coin contre leurs lèvres jointes. Il recula légèrement.

- On aurait pu continuer à faire le show pourtant, je crois que ça les a excités. Et il n'y a pas qu'eux on dirait, taquina-t-il.

Il glissa une main jusqu'à agripper doucement mais fermement l'entrejambe de son petit frère et celui-ci étouffa un couinement choqué, rougissant. Tom colla ses lèvres aux siennes pour souffler.

- Tout ça à cause d'un petit baiser en public ? le titilla-t-il d'une voix ivre excessivement aiguë.

Bill humpffa, une petite moue se dessinant sur ses lèvres alors que Tom gloussait, et le blond réattaqua ses lèvres pour se faire pardonner. Au bout de quelques secondes, le joli brun se laissa amadouer et gémit même de manière appréciative lorsque les mains de son frère vinrent capturer ses fesses.

Ses yeux fermés et la tête légère sous l'alcool, Bill soupira doucement de contentement dans leur baiser en sentant les mains de son jumeau s'impatienter et se balader en de longues caresses le long de ses hanches et de sa fine taille. Inconsciemment, les deux jeunes hommes titubaient à travers la pièce, le brun reculant à l'aveuglette alors que le blond l'embrassait de plus en plus ardemment.

Leurs langues glissaient lentement, leurs lèvres mouillées se goûtant en prenant tout leur temps, mais leurs jambes faiblissaient, tanguant dangereusement, et quand les genoux de Bill heurtèrent le lit, le jeune homme poussa un petit cri entre leurs bouches et tomba en arrière, s'écrasant sur le matelas et entraînant son frère avec lui.

Leurs dents s'étaient entrechoquées dans leur chute, et ils grimacèrent. Tom se redressa légèrement, réalisant ce qu'ils faisaient. La maison de leur ami n'était sûrement pas le meilleur endroit pour ça.

- Désolé, murmura Tom. On devrait redescendre et...
- Non, souffla immédiatement Bill.

Il tira sur la manche de son frère, et secouant la tête, se lécha les lèvres puis les pinça, fixant Tom avec des yeux intensément noirs qui firent frissonner celui-ci.

Lentement, alors que leurs yeux étaient plongés dans le regard de l'autre dans la pénombre, la main chaude de Bill alla chercher celle de Tom. Il la prit délicatement puis la posa et l'appuya sur son torse, et tout aussi lentement, il la fit glisser sur le tee-shirt, laissant Tom deviner les formes qui se trouvait en dessous en les caressant, jusqu'à atteindre sa ceinture puis la matière plus rugueuse de son jeans.

- Continue, l'encouragea Bill en un murmure.

Il guida encore plus bas la main de Tom, et les doigts de celui-ci se refermèrent sur la forme bosselée qui déformait toujours son pantalon. Fermant les yeux face à ce dilemme, Tom grogna de plaisir. Bill était sous lui, le suppliant presque qu'il le touche. Comment pouvait-il refuser ?

- Tu veux toujours redescendre ? entendit-il.

Tom rouvrit les yeux en entendant un gloussement ivre et ses yeux rencontrèrent le regard amusé de Bill.

- Tais-toi, grogna Tom.

Bill rit encore, et soupirant intérieurement de sa faiblesse mais sourire en coin, Tom s'allongea à moitié sur lui, ses lèvres venant embrasser la mâchoire de Bill, et il se mit à caresser le petit paquet qui lui était offert. Bill couina doucement, ses yeux se fermant, et Tom captura sans hésitation sa bouche entrouverte, le faisant taire pour de bon.

Le baiser s'enflamma vite, les deux jeunes hommes se serrant à s'en étouffer alors que leurs mains s'agrippaient désespérément à l'autre. Ils retenaient leurs gémissements, ne laissant échapper que de tendres soupirs de temps à autre qui venaient rompre le silence sur fond léger de musique entraînante dont le son de la basse se propageait tel un marteau à travers les murs, martelant presque aussi vite que leurs c½urs.

Ils s'embrassaient et se caressaient encore, enlacés, lorsqu'ils se figèrent. Des voix proches s'étaient soudainement élevées, comme si des personnes se tenaient près de l'escalier, et ils se tendirent, tournant la tête vers le bruit.

Ils attendirent quelques secondes, aussi immobiles que des statues, fixant le bas de la porte où un mince filet de lumière régulier parvenait à s'infiltrer, puis les voix s'éloignèrent de nouveau. Ils soufflèrent, Bill glissant ses bras autour du cou de Tom tandis que celui-ci agrippait ses hanches et soufflait de soulagement dans son cou.

Respirant l'odeur suave de son frère et caressant ses dreadlocks, Bill murmura tout bas à son oreille, un petit sourire illuminé se dessinant sur ses lèvres :

- Je n'arrive pas à croire que tu m'aies embrassé devant tout le monde.
- Ça leur a plu je pense, répondit tout aussi bas Tom.

Le souffle rieur de Bill chatouilla son oreille et le bout de sa langue vint en lécher le lobe. Tom frissonna. Il n'avait aucune envie de bouger.

- Bill...
- Hm ?

Soupirant, Tom se redressa enfin, s'asseyant à côté de lui.

- On doit redescendre.

Bill se mordit les lèvres.

- Ok, sauf que j'ai un léger souci.
- Lequel ? s'étonna Tom.

Le brun leva les yeux au ciel.

- À ton avis, gros bêta ?

Tom cilla puis baissa les yeux, fixant la bosse qui paraissait encore plus proéminente que précédemment. Il s'esclaffa. Comme lui, il bandait toujours. Sauf que dans son cas, Bill ne pouvait le cacher sous d'amples vêtements.

- Voilà ce qui arrive quand on porte des habits aussi moulants que ceux d'une fille.

Bill fronça les sourcils, lui lançant un regard noir et lui donnant une petite tape sur le bras. Tom sourit en coin et son frère siffla entre ses dents :

- C'est pas drôle. C'est à cause de toi que j'en suis là... Qu'est-ce que je fais moi maintenant ?

Tom battit des cils.

- Va dans la salle de bains et pense à moi.

Humpffant, Bill lui asséna un second coup de poing plus vigoureux au même endroit, Tom poussant un petit 'aïe' plaintif, puis le brun croisa les bras et tourna la tête.

- Goujat, bouda-t-il en rougissant.

Massant son bras martyrisé, Tom gloussa. Bill ne le regarda pas pour autant, l'ignorant royalement, et Tom soupira, observant pensivement pendant un moment son frère allongé, ses cheveux semblant éparpillés sur le doux tissu du couvre-lit.

Un souvenir rêveur traversa soudain son esprit et penchant sa tête sur le côté, il laissa sa main glisser sur la taille de Bill, la malaxant un instant avant d'effleurer sa ceinture du bout de ses doigts. Il hésita, puis ses doigts s'accrochèrent à sa boucle, commençant à la défaire tout en ignorant la bosse située juste en-dessous.

Quand il le sentit, le brun tourna subitement la tête vers lui.

- Qu'est-ce que tu fais ?

La ceinture céda, et en deux trois mouvements lents, Tom baissa le jeans de son petit frère sans grande résistance toutefois de la part de ce dernier. Bill le regardait néanmoins avec étonnement, et quand il passa une main inquisitrice sur son boxer qui laissait deviner son membre dur et gonflé, le brun se redressa sur ses coudes, intéressé mais rougissant d'être si ouvertement exposé quand son frère baissa finalement doucement son boxer de sa main libre, le bout de ses doigts glissant de manière chatouilleuse sur son aine.

Coupant le souffle de Bill, Tom prit sans attendre son membre gonflé en main, et le brun crut défaillir quand le jeune homme leva les yeux vers lui, un léger sourire en coin.

- Ces rêves m'ont donné envie d'essayer quelque chose...

Bill l'observa d'un air interrogateur, mais Tom ne développa pas. Ses yeux à nouveau rivés sur son sexe fièrement tendu, il avait commencé de légers va-et-vient de ses doigts, et Bill agrippa l'épaule de son frère à l'excitante sensation, y enfonçant ses ongles.

Il se mordit les lèvres. Sa tête tournait encore, mais il n'était plus très sûr que l'alcool en soit cette fois-ci la cause. C'était vraiment trop bon même s'il n'était pas très sage de faire ce genre de choses dans la chambre des parents de leur ami.

Ignorant néanmoins royalement la petite voix de sa bonne conscience, il se mordit un peu plus les lèvres quand le blond accéléra ses mouvements et manqua de crier de désarroi quand son jumeau les arrêta soudainement à la base de son membre tendu.

Néanmoins, cela ne dura pas, et Bill hoqueta quand Tom baissa la tête pour donner un coup de langue expérimental sur son gland. Il gémit au second coup, ses yeux ronds comme des soucoupes en réalisant ce qu'ils étaient en train de faire.

Encouragé par ses réactions, Tom le prit dans sa bouche, suçant le bout de son sexe telle une sucette à la fraise, faisant rouler sa langue autour. Ses joues en feu, Bill ondula malgré lui ses hanches, un peu gêné par leur position, et quand les lèvres de Tom glissèrent sur son membre, le prenant plus profondément comme pour le tenir tranquille, la main tremblante de Bill vint s'agripper aux dreadlocks de son frère.

Tom ne tarda pas à l'aspirer, entamant d'exquisément lents va-et-vient, et le brun pencha sa tête en arrière, ses yeux fermés et sa bouche ouverte dans un 'O' silencieux tandis que ses doigts s'enfonçaient un peu plus dans la chevelure de son jumeau.

Son corps était en feu, sa peau brûlante mais frissonnante sous ses vêtements et le dos arqué de Bill ne tarda pas à céder sous l'émotion, retombant sourdement sur le lit quand Tom glissa sa main libre sous son haut pour la poser sur son ventre. La musique était toujours aussi forte, semblant transpercer les murs, et Bill n'était plus capable de penser ou de parler, son corps submergé par des vagues de plaisir dues aux va-et-vient plus ou moins réguliers de la bouche de Tom qui l'engouffrait goulûment.

Il resta un moment immobile, se laissant porter par les délicieuses sensations qu'il ressentait, puis se forçant à ouvrir les yeux, il pencha sa tête devenue extrêmement légère sur le côté, sa joue s'écrasant contre le lit dans un angle presque inconfortable, il jeta un coup d'½il ivre vers Tom avait ses paupières closes, appliqué à sa tâche. Le brun se mordit les lèvres.

La vue était décidément érotique.

Caressant les cheveux du blond, il observa encore un moment ses lèvres s'activer autour de son membre, sentant l'orgasme monter en lui peu à peu, et quand Tom s'arrêta un instant à mi-chemin pour le titiller de petits suçotements et lèchements, Bill ferma les yeux et jouit silencieusement, se tendant de manière saccadée et tremblant à peine en sentant Tom avaler le sperme arrivant par petits jets au fond de sa gorge.

Quelques secondes plus tard, Bill se détendait à nouveau, tête en arrière et cheveux étalés sur le lit, remarquant à peine que Tom remontait son boxer et son pantalon.

Quand Bill rouvrit les yeux, Tom était au-dessus de lui, un sourire satisfait et taquin en coin. Il l'observait attentivement, avec une tendresse presque indécente, et le brun rougit à leur audace alors que leurs amis étaient à quelques mètres de là.

- Mieux ? souffla Tom.

Bill acquiesça silencieusement, le dévorant des yeux, et il glissa ses bras autour du cou de Tom en gloussant, l'attirant plus près. Il fit mine de grimacer.

- J'arrive pas à croire que tu aies avalé, berk !

Tom lui tira la langue et Bill poussa un petit cri dégoûté, faisant mine d'essayer d'éviter sa bouche quand le blond essaya de l'embrasser. Il y parvint néanmoins et Bill accueillit sa langue avec enthousiasme dans sa bouche, la goûtant avec curiosité.

C'était à la fois doux et érotique, et quand Tom grogna d'une voix rauque à la sensualité du baiser, Bill éclata de rire contre sa bouche avant de l'embrasser. Quand il recula, ses yeux étaient pétillants et Tom sourit légèrement.

- Il y a d'autres choses que j'ai vues en rêve que j'aimerais qu'on fasse.

Ses pupilles étaient noires de désir, et Bill frissonna avant de laisser échapper un petit rire gêné, rougissant quand Tom déposa plusieurs baisers sensuels sur son menton et sa mâchoire. Il agrippa néanmoins le sweat de Tom à la taille, le tordant avec possessivité.

- Quand ?
- Bientôt, souffla Tom d'un ton prometteur en se penchant à son oreille. Si tu en as envie, bien sûr...

Il y déposa un baiser mouillé, sa langue jouant avec les méandres de son pavillon, et Bill ferma les yeux sans répondre.

Des cris ivres et enjoués se firent soudainement entendre, plus forts que la musique, et ils sursautèrent, se séparant légèrement.

- On devrait redescendre, murmura Bill. Ils vont finir par trouver ça bizarre.

Ils commençaient à dessouler, et le brun se sentait tout d'un coup moins audacieux. Tom acquiesça et après lui avoir donné un dernier bisou, il se leva, le lâchant complètement. Il se dirigea vers la salle de bains, lui lançant un petit sourire par-dessus son épaule.

- Je vais pisser. Tu m'attends en bas ?

Ses yeux fixés sur le pantalon de son frère, Bill leva un sourcil en le voyant disparaître dans la salle de bains. Il devrait sûrement s'occuper de quelque chose avant de pouvoir pisser.

Étouffant un rire, il se remit sur ses pieds, légèrement chancelant, puis s'épousseta, remettant ses vêtements et ses cheveux en parfait ordre. Il se pinça les lèvres en tombant sur son reflet dans un miroir accroché au mur, se demandant si on pouvait deviner ce qu'il venait de faire seulement en le regardant . Il rougit, décidant que non, et après avoir vérifié une dernière fois son apparence sous toutes les coutures, il tourna la clé de la porte et jeta un coup d'½il prudent dans le couloir désert.

Rassuré, il ouvrit complètement la porte et commença à se diriger vers les escaliers quand une voix basse l'arrêta net, son ton lui donnant des frissons dans le dos.

- Je peux savoir ce que vous faisiez là-dedans depuis tout ce temps ?

À suivre...

***

Un cliffhanger? Non, je vois pas, où ça? *regard innocent*

x)

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.150.27) if someone makes a complaint.

Comments :

  • lollipopthetop

    24/12/2010

    Ha ha dans la chambre des parents de leurs amis !
    J'aime leurs rêves !

  • sanggreen

    28/11/2009

    Hm oui, j'ai eu quelques problèmes pour envoyer les dernières newsletters puis ça m'est complètement sorti de la tête. ^^;
    J'essaierai de ne pas oublier la prochaine *rougit*
    Pardon pardon.

  • beaten-heart

    28/11/2009

    Haan j'avais mm pas vu qu'il y avait un nouveau chapitre, jvais lire ça de suite =)

    Non ça peut pas se terminer comme ça, je suis sûr que c'est Andréas qui l'interpelle u__u
    Le lime était géniale *___*
    J'ai adoré comme d'habitude :D et je suis pressée de lire la suite !

  • emo-x-tive

    08/11/2009

    Chaud bouillant ce chapitre, c'est pas encore cette fois qu'on verra si oui ou non leur baiser est lourd de conséquences ou non enfin ... quelque part si vu qu'ils arrivent à s'exiter l'un l'autre pour notre plus grand plaisir. C'était juste hot et la fin est juste horrible ... bizarrement, je parie que c'est Andreas. Et dire que pendant toute ma lecture, j'étais sur mon petit nuage en voyant que les jumeaux avaient encore une fois franchit une étape, je suis vite redescendu sur terre avec cette dernière interpellation. Encore une fois, sauvée pas de suspens trop intense, je peux aller lire la suite de suite. Je sens que le prochain chapitre va me frustrer enfin la fin du chapitre.

  • les-yeux-dans-l-eau

    01/11/2009

    Youpiiiiiii ! J'espère qu'elle s'est excusée au moins ? u_u
    Suite =D =D =D =D

    J'ai pris une décision. A partir de maintenant, je commente tout ce que je lis.
    Demain tu vas recevoir des vagues de comm' xDD

  • sanggreen

    31/10/2009

    Oui, je viens de voir qu'elle l'a retiré. Merci tout le monde! *-*
    Bon, maintenant je m'active pour la suite! :D

  • cacahuete-th

    31/10/2009

    ok pas de probléme j'y vais mais je pense qu'elle a compris XD

  • loveusedetokio

    30/10/2009

    Trop pressé de voir la suite *_*

  • sanggreen

    30/10/2009

    Merci les filles! ♥

    cacahuète> Juste un petit message pour lui dire de le retirer. Ca serait supra génial. ♥

  • x-d0li-prane-x

    30/10/2009

    Houuuu, la petite délinquante ! è.é
    Je trouve ça vraiment très bas de plagier les gens, tout de même... Un peu d'imagination, bon sang ! C'est fou ça... (oui, je sais que ce n'est pas ICI que je suis sensée me plaindre XD)
    Tu as tout mon soutien, anyway ;)

    Des bisous, et à tout bientôôôôôt ! (j'aime ce "j'y travaille" *-*)
    <3

Report abuse