Baiser de pardon (4/4, partie 1)

Et voilà la réponse au sondage! ^^
Pour plus de cohérence, j'ai remis le chapitre depuis le début! ;)

Bonne lecture!

***

Baiser de pardon

Chapitre 4


***

"Et maintenant que toutes nos querelles sont terminées, que les espérances de bonheur, qui ce matin semblaient perdues pour toujours, sont venues plus prochaines et plus brillantes que jamais, faut-il, quand son baiser de pardon est encore sur mes lèvres, faut-il me mêler à de nouvelles scènes de violence et l'offenser de nouveau?"

Le jour de Saint-Valentin, Walter Scott.

***

Le 24 juin 2008

Dans l'énorme baignoire de la salle de bains de son nouvel appartement à Berlin, entouré de l'eau idéalement tiède par cette chaude soirée d'été, Bill embrassait passionnément le jeune homme allongé sous lui, tous deux gémissant alors qu'ils caressaient de leurs mains jointes leurs érections à un rythme soutenu.

En un cri qui se confondit, ils jouirent à quelques secondes d'intervalle, leurs lèvres se séparant, et Bill se laissa doucement retomber sur lui, reprenant peu à peu sa respiration alors qu'une main glissait sur son dos, étalant la mousse du bain qui venait parfumer sa peau d'une agréable senteur de pêche.

Au bout de quelques secondes, Bill tourna la tête vers lui, soufflant un air chaud contre son cou, et tandis qu'ils relâchaient leurs membres qui se distendaient après avoir répandu leur semence dans l'eau qui s'immisçait entre leurs ventres. Il posa la paume de sa main sur le torse du jeune homme, sentant sa poitrine se soulever lourdement et son c½ur emballé se calmer peu à peu, puis il sentit un bras entourer ses épaules et la main baladeuse erra dans le bas de son dos, venant tripoter son arrière-train et sa cuisse. Il sourit, rouvrant et levant légèrement les yeux pour les poser sur le visage de son amant qui lui souriait tendrement.

Seules quelques petites bougies flottant dans des coupelles d'eau éclairaient la pièce, et les pupilles de celui-ci brillaient dans l'apaisante mais chaude atmosphère, faisant rougir le chanteur.

Caressant les côtes du jeune homme, il se pencha vers lui pour l'embrasser d'un chaste baiser puis il se retourna lentement jusqu'à s'allonger dos contre lui. Ils soupirèrent tous deux de contentement et Bill gémit quand il sentit de petits baisers sur sa tempe et de petits cercles sur son torse, le chatouillant câlinement. Ils plièrent leurs jambes, leurs genoux tendant vers le haut, et leurs pieds vinrent se taquiner, leurs peaux glissant l'une contre l'autre avec volupté.

Ils restèrent comme ça pendant quelques minutes dans un silence apaisant, se caressant avec douceur et de plus en plus d'envie, et bientôt, Bill entendit un petit rire à son oreille.

- Quoi, déjà ?

Bill baissa les yeux et rougit à peine en voyant son membre à moitié dressé dépasser légèrement de la surface. Il ne lui avait fallu que quelques minutes pour bander à nouveau. Néanmoins, il ne se sentait pas plus embarrassé que ça d'être ainsi à découvert. Il se sentait de plus en plus à l'aise avec sa nudité et sa sexualité, peut-être parce qu'il se sentait totalement en confiance entre les bras du jeune homme. Tournant la tête vers lui, il sourit coquinement, frôlant sensuellement sa mâchoire puis son cou du revers de ses doigts.

- Juste pour toi.
- Pour moi ?

Il le vit sourire en coin et la main qui caressait son torse traça de petites volutes sur sa peau, le faisant frémir. Puis elle glissa sur son aine, l'effleurant doucement plusieurs fois avant d'arriver à la base de son membre qui s'était gonflé et dressé au fur et à mesure. Elle le prit délicatement en main et appliquant une légère pression dessus, commença à le caresser du bout de ses phalanges de longs mouvements de va et vient presque chatouilleux. Bill ferma les yeux à l'excitante sensation et entrouvrit ses lèvres, invitant celles du jeune homme à l'embrasser.

Ils entamèrent un long baiser et Bill agrippa sensuellement la cuisse qui se frottait contre la sienne. Son membre était à présent complètement tendu et il sourit contre sa bouche sentant un début d'érection contre ses fesses. Il n'aurait peut-être pas à attendre qu'ils arrivent au lit, après tout.

Son amant sembla avoir la même pensée, sa main glissant sous les testicules de Bill pour venir frôler son entrée, et ils gémirent dans le baiser... quand une sonnerie de téléphone portable retentit en écho dans la petite pièce, les faisant grogner de frustration en même temps.

Ils levèrent la tête pour localiser le bruit et l'ayant repéré, Bill se rassit et se pencha sur le rebord de la baignoire, tendant son bras mouillé vers le portable qui continuait à chanter le dernier tube de Nena à tue-tête. C'était celle qui était programmée pour ses proches.

Son amant entoura sa taille de ses bras et alla déposer de petits baisers sur son épaule alors que Bill regardait le nom du correspondant qui s'affichait en lettres lumineuses. Il soupira et se tournant vers le jeune homme, il lui montra l'écran. L'autre geignit.

- Laisse-le faire. Tu crois pas l'avoir assez vu dernièrement ?

Il n'avait pas tort. Ces derniers jours, Andi, Tom et lui étaient restés fourrés en permanence ensemble, et ils n'avaient eu que peu de temps pour se retrouver tous les deux. Bill secoua la tête.

- Tu sais bien que je ne peux pas l'ignorer. Et puis, depuis quand est-ce que tu te plains de le voir ? C'est ton ami.
- Depuis qu'il t'accapare dès qu'il en a l'occasion alors que moi je suis là.

Détournant le regard, le jeune homme laissa échapper un soupir, ses yeux perdus dans le vague. Bill eut un petit sourire en coin quand il continua.

- Ne me dis pas que tu es jaloux de lui, si ?

L'autre secoua à son tour la tête.

- Non, bien sûr que non. Je sais qu'il est important pour toi. Mais il ne tombe pas au meilleur moment, c'est tout...

Bill étouffa un rire et il l'embrassa d'un court baiser.

- Il est important oui, mais tu es mon préféré.

Il l'embrassa encore et roucoula.

- J'aime quand tu es jaloux.

L'autre garçon rougit mais ne contesta pas, et le sourire de Bill s'élargit. Il se rallongea confortablement contre lui, repliant une jambe sur le bas-ventre de celui-ci.

- Je réponds quand même, c'est peut-être important.

Le jeune homme contre lui soupira mais acquiesça, compréhensif. Néanmoins, il l'entoura avec possessivité de ses bras, et Bill décrocha, portant l'appareil à son oreille en faisant bien gaffe à ne pas le mouiller.

- Oui allo ?

Ses yeux rivés vers le blond qui lui tournait légèrement la tête, Bill déposa une petite bise sur sa mâchoire tout en écoutant son interlocuteur.

- Ah, tu es dans quelle boîte ?... Je vois... ça se passe bien ?... Oh, tu t'es trouvé une copine ?

Malgré lui, Bill leva les yeux au ciel quand il l'entendit lui faire, entre autres, la description de sa troisième meuf ce mois-ci, et il vit son amant étouffer un rire à son expression. Bill s'apprêtait à lui en demander plus sur cette fille quand il sentit une main venir caresser sa cuisse. Bill ne bandait plus à présent, et il n'avait aucune envie de bander à ce moment précis, surtout vu la personne qui l'appelait. Faisant mine de froncer les sourcils, il jeta un coup d'½il désapprobateur au coquin pour lui intimer silencieusement d'arrêter, et c'est de justesse qu'il capta la question de l'appelant.

- En fait j'étais en train de prendre un bain là...

La main glissa entre ses cuisses et retenant un petit cri, il empêcha sa progression en les resserrant, capturant les doigts baladeurs entre elles. L'eau s'agita et clapota bruyamment tout autour d'eux lorsqu'il s'agita, et le garçon gloussa. Couvrant le téléphone et l'éloignant, Bill chuchota un 'arrête' à l'intention de l'odieux pervers, puis il recolla le téléphone à son oreille. Il répondit avec embarras.

- Oui tu disais ?... Si je suis seul ? Bien sûr ! Avec qui veux-tu que je sois ?... Non, t'as dû entendre des voix.

Un moment de silence passa, Bill tirant la langue au blond qui le regardait narquoisement. Finalement, le chanteur répondit, feignant un bâillement.

- Non, je crois que je vais rester à l'appart. Je suis plutôt fatigué. J'ai pas encore récupéré du concert à Paris et de notre soirée, mentit-il.

En effet, même si Tom, Andi et lui avaient passé une folle nuit lors de leur dernier week-end, ce n'était pas néanmoins la véritable raison pour laquelle Bill se défilait. Se fixant mutuellement avec son amoureux, Bill bégaya sa prochaine réponse, restant vague.

- Ah, non, il n'est plus avec moi... Quoi, il a éteint son portable ?... Ben en fait, il est reparti d'ici il y a quelques minutes pour aller je ne sais plus très bien où, j'ai pas fait gaffe. Désolé.

Le jeune homme à côté de lui s'esclaffa encore et Bill posa une main sur sa bouche pour le faire taire. Il termina la conversation.

- Oui, ok, écoute je vais te laisser avec ta blonde... Amuse-toi bien... Ouais, à demain. Fais attention en rentrant. Bye.

Il referma le téléphone et l'éteignit pour plus de sûreté, et après l'avoir balancé dans un panier de bric-à-brac où traînaient lotions, gels, peignes et tutti quanti, il donna une petite tape au blond qui riait depuis la fin de l'appel. Le brun sourit malgré lui.

- T'es pas croyable. Et s'il avait compris que t'étais là avec moi, j'aurais fait comment pour lui expliquer, hein ?
- Bah, t'aurais bien trouvé quelque chose.

Il marqua une pause, se calmant un peu, puis poursuivit, sourire en coin.

- J'aurais jamais pensé que tu pourrais lui mentir aussi facilement.

Bill haussa les épaules.

- Tu préfèrerais que je lui dise la vérité peut-être ?

Le blond secoua la tête et souriant, Bill se redressa, s'asseyant à califourchon sur lui. Il continua, soupirant avec un soupçon de jalousie.

- Il voulait qu'on le rejoigne à la boîte. Il pensait que tu serais peut-être intéressé pour draguer avec lui. Il était tout excité. Soi-disant qu'il y a des 'super meufs', enfin, tu le connais.

Bill leva les yeux au ciel à la mention des filles, et l'autre jeune homme étouffa un rire à sa réaction.

- Et pas de super mecs ? Je croyais que tu m'avais dit qu'il était bi.

Bill haussa les épaules.

- A ma connaissance il n'est sorti qu'avec un seul mec. Je sais pas si ça fait de lui un bi.

Le blond l'écoutait d'un air absent, préférant caresser les hanches de Bill et admirer son torse et son ventre, son regard dérivant sur l'étoile qui dépassait de l'eau moussante. Penchant sa tête sur le côté, Bill rajouta pensivement, papouillant le fin torse musclé qui se présentait à lui.

- Comme toi.

Le blond fit mine de froncer les sourcils.

- Comment ça, 'comme moi' ? Je ne suis sorti qu'avec des filles je te signale.
- Et moi, je suis quoi à ton avis ? grogna Bill, le pinçant joueusement.

Le blond gloussa, se substituant à sa torture en se tortillant, et Bill se pencha sur lui, posant ses mains sur le fond de la baignoire. Leurs visages n'étaient plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre et leurs yeux étaient plongés au plus profond de leurs pupilles, sondant leurs âmes jumelles. Bill murmura encore.

- Je suis quoi pour toi, Tom ?

Ils s'observèrent pendant de longues secondes, et tendrement, Tom leva une main pour caresser le visage de Bill, écartant les longues mèches mouillées entièrement noires qui ondulaient, tombant sur son front.

- La plus belle fille que j'ai jamais vue ? tenta-t-il.
- Tomi ! Je suis sérieux !

Le blond sourit en voyant son petit frère bouder, et au bout de quelques secondes à câliner sa joue, se fondant dans ses yeux chocolat, il répondit enfin sincèrement, le fixant intensément.

- L'amour de ma vie.

Il vit Bill rosir et celui-ci fit glisser une main sur son torse, remontant jusqu'à agripper une de ses dreadlocks – lesquelles étaient détachées – imbibée d'eau pour la titiller doucement. Le chanteur se pencha sur lui, venant lui voler un baiser appuyé, puis reculant, il lui répondit tendrement.

- Je t'aime aussi.

Le guitariste eut un large sourire et passant une main sur sa nuque, il l'obligea à se baisser à nouveau, et il l'embrassa, encore et encore, s'attirant de petits couinements surpris mais gloussants du jeune homme. Lorsqu'ils s'interrompirent, Bill s'allongea à nouveau à côté de lui, les deux garçons s'enlaçant, et ils poussèrent tous deux un soupir de contentement, appréciant le moment de calme et de douceur. Caressant son dos, Tom finit néanmoins par demander, feignant l'hésitation.

- Quand Andi t'a dit qu'elles étaient super ces meufs... il t'a donné des précisions ? Elles étaient comment ? Ca m'intéresse.

Voyant que Bill fronçait les sourcils, Tom explosa de rire, et il se reçut des chatouilles en punition, son petit frère venant l'assaillir en s'étalant de tout son poids sur lui, l'empêchant de bouger.

- Pardon, j'ai pas bien entendu. Répète un peu pour voir ?

Suicidaire, son frère joua l'innocent.

- Répéter quoi ?

Bill eut une petite moue et redoubla ses attaques.

- Tomi, excuse-toi immédiatement !

Gloussant, Tom se débattit en vain, continuant à subir ses assauts. Pour se sortir de cette situation inextricable et périlleuse, il finit par l'emprisonner de ses bras et cherchant ses lèvres, les captura avidement des siennes.

Comme prévu, Bill finit par céder, et bientôt, il l'embrassait de baisers enflammés. Tom grogna de plaisir contre ses lèvres, visiblement content de voir son petit frère jaloux et possessif, et quand il sentit le membre de celui-ci durcir à nouveau contre son ventre, il le repoussa doucement. Ne comprenant pas pourquoi il faisait cela, Bill émit un gémissement plaintif à l'absence de contact, le regardant en boudant, mais Tom insista, agrippant l'intérieur de ses genoux.

- Relève-toi.
- Pourquoi ?
- Pour que je m'excuse, c'est ce que tu voulais, non ? dit Tom, un sourire en coin.

Bill cligna des yeux puis eut un petit rire, devinant ses intentions, et c'est avec un peu de gêne qu'il se redressa lentement, restant sur ses genoux. L'eau glissa sur lui, faisant luire sa peau ferme et lisse d'un doux éclat de flamme, contrastant avec ses cheveux noirs et humides qui ondulaient sur ses épaules. Il rougit un peu, se sentant entièrement exposé. Son membre fièrement dressé était juste au niveau du visage de son frère.

Il vit Tom le détailler, celui-ci continuant à caresser avec une volupté aérienne l'intérieur de ses genoux, et le blond décolla son dos de la fonte de la baignoire, fixant sa virilité avec intérêt. Il remonta sensuellement ses mains le long des cuisses de Bill, levant les yeux vers lui. Il était étrangement calme et sérieux à présent, le regardant avec adoration, et Bill frissonna.

Le blond esquissa un doux petit sourire et leurs yeux se fixèrent sur l'autre, posément. Puis détournant le regard pour le reposer sur sa peau nue qui brillait légèrement, l'eau miroitant lui donnant un hâle de lumière flamboyante, il se pencha jusqu'à embrasser son ventre de baisers goulus et mouillés, descendant peu à peu vers son aine où il suçota la peau, juste en dessous de son étoile tatouée.

L'examinant faire avec une curiosité toujours renouvelée, Bill ouvrit la bouche, haletant légèrement, et posa une main sur l'épaule glissante de son frère pour garder l'équilibre alors que Tom caressait ses hanches et continuait ses lents baisers sur la fine peau si sensible, l'effleurant sensuellement de ses dents de temps à autre pour mieux l'y embrasser ensuite.

Tom finit par reculer légèrement au bout de quelques dizaines de seconde, et Bill trembla lorsqu'il le vit effleurer son membre de sa paume, ses doigts s'y frottant du plus léger des touchers avant de s'y enrouler autour avec délicatesse. Le jeune homme entama lentement quelques va-et-vient qui achevèrent de l'exciter, et Bill ouvrit un peu plus la bouche pour ne pas oublier de respirer en voyant Tom entrouvrir ses lèvres, happant légèrement son membre sur le côté tout en remontant lentement vers son gland. Arrivé sur celui-ci, il fit de même avant de le lécher du bout de sa langue, fermant ses yeux à moitié.

Ses lèvres et l'expression de son visage étaient emplies d'un érotisme sûrement involontaire mais terriblement efficace, et si cette jolie bouche n'avait pas été si délicieusement occupée à lui donner du plaisir, Bill aurait déjà dévoré son visage de baisers passionnés.

Le souffle du brun se coupa, et il insinua sa main libre dans les racines sinueuses de ses dreadlocks lorsqu'il le vit le prendre en bouche, les lèvres charnues du blond entourant son gland, l'y suçotant un peu avec une certaine retenue avant de laisser pénétrer plus franchement son membre dans sa bouche, jusqu'à le prendre de moitié. Il commença ensuite à faire des allers-retours, le suçant avec de moins en moins d'inhibitions.

La main de Tom restait agrippée à sa hanche tandis que l'autre accrochée à la base de son sexe venait malaxer avec une douce attention ses testicules de sa paume, les sentant se durcir à son toucher. Sa langue glissait sensuellement sous son membre, exerçant une pression qui accentuait sa succion.

Son enthousiasme montrait à n'en pas douter qu'il prenait du plaisir à lui faire cette petite gâterie, et Bill se mordit la lèvre inférieure, essayant de se calmer pour ne pas jouir tout de suite. La vue de son grand frère en train de le prendre en bouche à un rythme soutenu était d'un érotisme presque insoutenable, et Bill resserra l'emprise de sa main sur son épaule. Caressant ses cheveux, il souffla en un murmure entre deux halètements.

- Oh Tom...

Tom accéléra à peine, préférant accentuer la pression sur le sexe dans sa bouche, sachant très bien qu'il était le maître du jeu, contrôlant l'excitation montante de son frère. Le souffle brûlant de Bill se fit plus court et il lâcha son épaule pour s'appuyer sur le mur, se cambrant légèrement au-dessus de Tom. Il aimait tellement quand Tom lui faisait ça. Se retenant avec grand effort de donner un coup de bassin en avant, il ferma les yeux et gémit plus fort, tremblant légèrement quand son frère le prit plus loin dans sa bouche, le suçant de plus en plus vite.

Tom le sentit se tendre progressivement sous le plaisir, et gémit, galvanisé de savoir qu'il en était la cause, et quand Bill se raidit soudainement, les vibrations autour de son sexe l'emmenant à la délivrance, Tom le garda au plus profond de sa bouche, s'immobilisant alors que les doigts du brun se resserraient un peu sur ses dreadlocks. Il entendit la respiration de Bill se couper avant de laisser échapper un petit cri jouissif, et la semence de celui-ci arriva par petites vaguelettes qui furent projetées contre son palais avant d'être rapidement avalées en quelques déglutitions.

D'une main, Tom avait agrippé ses fesses en les sentant se contracter et il cerclait toujours la base de son membre de l'autre, attendant qu'il finisse d'éjaculer, le suçotant et le léchant alors que le bassin de son frère était pris de légers soubresauts, ceux-ci étant ponctués de petits cris étouffés. Et quand Bill se retira de sa bouche, Tom nettoya encore le bout de son sexe qui débandait déjà pour récolter les dernières gouttes de liquide, sa langue s'attardant sur la petite fente.

Relevant la tête, il vit que redescendu du septième ciel Bill l'observait faire, sa bouche entrouverte haletant encore un peu, et sentant les jambes du jeune homme flageolantes, il fit remonter ses mains sur sa taille alors que Bill se laissait lentement retomber, glissant contre son torse jusqu'à s'asseoir à califourchon sur lui, le jeune homme passant ses bras autour de son cou.

Tom murmura, tentant un léger sourire alors qu'ils se fixaient.

- Alors, je suis excusé ?

Bill lui sourit en guise de réponse, et lentement, il se pencha et embrassa ses lèvres d'un léger baiser, ses yeux mi-clos. Reculant ensuite de quelques millimètres, il les lécha pour les entrouvrir, les goûtant avec curiosité après ce qu'elles venaient de faire. Entre eux, juste sous la surface mousseuse de l'eau, il pouvait sentir l'érection de Tom. Bill secoua la tête.

- A moitié seulement...

Tom fronça les sourcils, faisant mine d'être vexé, et Bill étouffa un petit rire. Le blond haussa joueusement les sourcils.

- Ah je vois, tu veux que je te mange pour de bon, c'est ça ?

Sans lui laisser le temps de réagir, Tom courba la tête, venant mordiller un des tétons de son petit frère, le martyrisant délicatement de dents alors que sa langue s'immisçait entre elles pour lécher le petit bout de peau rougi. Se tordant en gloussant à son action et resserrant ses bras autour de ses épaules, Bill tenta de l'arrêter.

- Non, j'avais une autre idée en tête...

Tom délaissa le mamelon pour embrasser son torse, remontant jusqu'à son cou qu'il mordilla avec ferveur, avant que Bill ne prenne son visage entre ses mains avec autorité pour l'embrasser à nouveau, goulûment, approfondissant le baiser jusqu'à en noter la saveur si particulière. Tom le laissait explorer sa bouche, appréciant le fait que Bill en prenne la direction et excité par le fait qu'il goûte un peu à sa propre semence. Mais lorsque Bill recula, esquivant la tentative de son frère de reconnecter leurs bouches, le regard de Tom refléta l'incompréhension. Le sourire de Bill se fit coquin.

- Je veux que tu fasses encore une chose pour moi..., susurra-t-il.

A ces mots sensuellement prononcés, Tom sentit son membre se durcir un peu plus, si cela était possible, et il déglutit, demanda avec une fausse nonchalance.

- Laquelle ?
- Donne-moi ta main.

Hésitant un peu, Tom lui tendit néanmoins. Bill la prit avec assurance dans la sienne, puis refermant ses doigts sur elles, il la porta lentement à sa bouche. Fixant Tom, il l'embrassa et en lécha la paume, puis il la posa sur sa joue, et la fit progressivement glisser sur son cou, descendant sur son torse puis son ventre. La douceur de sa peau était divine et le blond avait du mal à ne pas lui sauter dessus. Cependant il se retint, intrigué par les intentions du brun.

Tom regarda sa main être dirigée sous l'eau, rougissant alors que ses doigts continuaient à tracer sensuellement la peau pâle du brun vers des recoins toujours plus intimes, puis elle disparut de sa vue. Néanmoins, il sentit bien vite où Bill l'avait finalement posée. Le souffle de Tom se coupa, et il leva des yeux écarquillés vers son jumeau. Celui-ci le fixa, un sourire amusé aux lèvres mais son regard empli de désir.

- Mais..., bégaya Tom.

Bill se mordit les lèvres et il se pencha sur Tom, murmurant à son oreille.

- Je vais t'aider, mais je veux que tu te touches.
- Qu-quoi ?
- Allez Tomi, pour moi...

Bill embrassa son cou, l'inondant de petits baisers pour le convaincre. Tom rougit à la douce et cajoleuse supplique, et fit mine de froncer les sourcils pour se donner une contenance.

- Dis-moi, je peux savoir où est passé mon innocent petit Bill ?
- Y en a-t-il jamais eu un ? argua Bill, l'air narquois.

Bill s'esclaffa sous les yeux écarquillés de Tom qui feignait le choc, et le chanteur se mit à mordiller la peau à côté de son lobe, pour détourner son attention.... Sa tentative fonctionnant au-delà de ses espérances. Il sourit, cachant sa tête dans son cou.

Rouvrant les yeux qu'il avait fermés sous les câlins de son jumeau, Tom prit une courte inspiration surprise. Sous l'eau, les deux mains de Bill guidaient celle de Tom, l'enveloppant fermement autour de son propre membre. Passant un bras mouillé autour du cou de Tom, Bill s'était rapproché, se collant à lui, tandis qu'une de ses mains restait sur celle de Tom, emprisonnant son sexe gonflé.

Ils se regardèrent, puis Bill appuya son nez contre sa joue et commença à faire des va-et-vient sur lui, entraînant la main de Tom avec la sienne. Gêné, Tom détourna les yeux, et finit par les fermer alors qu'il se laissait peu à peu aller. Bill sentit son ventre se tordre délicieusement à cette vue, et frotta encore son nez sur la peau de son frère, respirant avec délectation l'odeur de sa peau tout en épiant coquinement Tom à travers de lourdes paupières, éprouvant du plaisir à voir Tom couiner sous leurs caresses combinées.

Le pouce du brun passait de temps à autre sur son gland, le caressant avec précaution et rendant son grand frère de plus en plus pantelant, le souffle de celui-ci effleurant l'oreille de Bill. Leurs c½urs tambourinaient contre leurs poitrines, menaçant de les rompre, et les lèvres de Bill étaient entrouvertes, laissant échapper un souffle rapide mais discret.

D'abord timide à se toucher devant lui, le blond commençait de lui-même à accélérer les mouvements de sa propre main sur son sexe, entraînant celle de Bill avec la sienne. Il gémit d'une voix plaintive.

- Hn, Bill, plus vite.

Souriant contre sa joue, Bill accéléra encore le rythme, satisfait de son petit effet, et il embrassa sa mâchoire. Tom rejeta légèrement sa tête en arrière, la laissant reposer sur le bras de Bill qui entourait toujours son cou. Sa main libre se resserra sur la hanche de Bill et il ouvrit la bouche, haletant. Son frère qui le surplombait légèrement de par sa position embrassa sa lèvre inférieure, jouant avec son piercing, avant de s'attaquer à son menton, le léchant et le mordillant tendrement. Il était captivé par les sensations enivrantes qui lui parvenaient de toutes parts, décodant parfaitement le langage du corps de Tom qu'il connaissait à la perfection.

Le visage aux yeux fermés de Tom se perdait dans le plaisir, gémissant doucement, et il ne fallut que quelques va-et-vient supplémentaires avant qu'il ne se libère, se raidissant silencieusement, sa bouche grande ouverte. Bill continua à le caresser avec douceur encore quelques instants jusqu'à ce qu'il sente Tom débander.

Respirant bruyamment, le blond se rallongea lentement sur la paroi de la baignoire derrière lui. Ses paupières étaient toujours closes, et relâchant son membre qui se dégonflait, Bill s'étala sur lui, l'entourant de ses bras. Il sourit avec attendrissement, observant le visage détendu de Tom.

- Tu es trop mignon.

Il lui sembla que la peau rougie de Tom s'était un peu plus enflammée à ces mots, et tandis que son grand frère reprenait encore sa respiration, Bill traça ses lèvres du bout de ses doigts. Par réflexe, le blond les embrassa tendrement au passage, et Bill se redressa, de manière à mettre leurs visages face à face. Il se pencha vers lui, détaillant avec attention ses traits, moites d'eau et de sueur, et il susurra contre sa bouche.

- Surtout quand tu jouis.

Rouge pivoine, Tom rouvrit les yeux, rencontrant ceux de son petit frère qui brillaient de douceur. Bill se pencha encore pour déposer un chaste baiser sur ses lèvres, puis il se rallongea sur lui, posant sa tête sous son menton. Tom l'entoura timidement de ses bras, et ils restèrent silencieux et immobiles pendant un moment, ignorant l'eau qui commençait à devenir froide. Bill caressait du bout des doigts l'épaule de Tom quand il murmura finalement, sourire aux lèvres.

- Au fait, tu es excusé.

Tom étouffa un petit rire amusé, et Bill sourit un peu plus. Le brun marqua une pause, puis il releva soudainement la tête, lui faisant une petite moue suppliante.

- Tomi ?
- Oui ?
- On peut se re-disputer maintenant ?

Tom éclata de rire et Bill eut un large sourire quand le blond passa un bras autour de son cou, l'attirant pour un nouveau baiser.

**

À suivre...

Donnez une note à ce chapitre : * ** *** **** *****

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.135.90) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Zerstorerische-Ferien

    26/01/2009

    Han *-*

  • x-pas-sur-la-bouche-x

    27/09/2008

    Hanlala...comment j'ai pu oublier des moments pareils! >.<
    J'adore trop...putain la séance "je te fais du bien dans le bain"...j'avais oublier! ^^
    C'est trop bon...
    Maintenant place au lemon... hihi...

  • Lillarock

    06/07/2008

    Comment expliquer ma réaction en lisant ce chapitre 0_o !!

    En fait j'ai été à la fois déçue et contente de constater que le mystérieux amant de Bill, n'est en fait autre que Tom !! Toutefois j'aurais pu rester sur ma première impression, comme quoi il s'agissait bien de Tom, mais j'ai trop voulu analyser et ça m'a conduite en erreur. Tant pis, la prochaine fois je réfléchirais moins, je le ferais au feeling comme on dit !!

    En tout cas ce lemon, ou je crois qu'on dit lime quand ils ne vont pas jusqu'au bout, était superbe. Ils ne sont décidément jamais rassasiés ces jumeaux. Mais même après un an, le plus marrant c'est de constater qu'ils prennent toujours le prétexte de la réconciliation pour justifier leurs actes érotiques, au risque de provoquer les disputes, n'est-ce pas Bill !!

  • 483-MeL0nS

    03/07/2008

    __ Ouaiiiiiiiiiiiiis j'avais raison *SAUTE PARTOUT*

    Pourquoi ça aurait été Andy ? =P
    Magnifique lemon en tout cas *-*

  • x-Twinc3st-Fanfic-x

    02/07/2008

    MUAHAHAHA OUIII!!!!!!!!!!! JE LE SAVAIS. JE LE SAVAIS!
    C'étais impossible que Bill dise que Andi était son préférer!!!

    JE T'AIME. ahaha
    Waw j'ai adoré se Lemon en tout cas! <3

  • chouu----16

    02/07/2008

    Mise à part ma décecption que ce soit Tom et aps Andy , chapitre bien fun ^^
    Je kiff Bill qui se dévergonde 8D
    Allez , je vais lire l'autre :)

  • chouu----16

    02/07/2008

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
    J'étas persuadée que ct Andy U____U
    Jte hais.

  • chouu----16

    02/07/2008

    HANHANHAN attends je lis ^^

Report abuse