Menteur - chapitre 4

Menteur

Chapitre 4


Sans rien dire, Tom entra directement dans la salle de bains, enlevant sa casquette, et peu après Bill entendit de l'eau couler, certainement pour un bain. Bill s'étala sur le lit et se mit à fixer le plafond. Il venait de passer une soirée étrange.

Tom ressortit de la salle de bains et il se dirigea vers le minibar dans lequel ils avaient mis des glaces. Il s'agenouilla et l'ouvrit.

- Fraise ou chocolat ?

- Fraise.

Tom se releva et s'avança vers le lit, une glace de chaque parfum dans une main. Bill se redressa, prenant la glace que Tom lui tendit avant de s'asseoir à côté de lui. Ils les déballèrent et les entamèrent, le chocolat craquant sous leurs dents laissant place à l'intérieur au parfum que chacun avait choisi. Un moment passa en silence, jusqu'à que Bill pose la question qui le perturbait depuis de longues minutes déjà.

- Pourquoi tu t'es défilé ?

Tom parut surpris.

- Comment ça ?

- Ce soir. Je pensais que tu voulais qu'on... tu sais... avec elles...

Bill rougit malgré lui et se tut. Pour se donner une contenance, il croqua à nouveau dans sa glace, mordant entre ses dents un grand éclat de chocolat aux noisettes qui manqua de lui échapper, rattrapé par le bout d'un de ses doigts. Comme Tom l'observait, Bill émit un petit rire étouffé alors que le chocolat fondait déjà contre son palais.

Ses yeux s'écarquillèrent quand le pouce de Tom vint soudainement essuyer un peu de glace au recoin de ses lèvres, glissant lentement et tendrement sur elles.

Bill le fixa et Tom fit de même, jusqu'à ce que les deux jeunes hommes se mettent à sourire, une pointe de douce gêne se faisant sentir. Bill s'éclaircit la gorge, détournant son regard vers le sol.

- Tu ne m'as pas répondu.

- Tu aurais pu y aller sans moi.

Bill rougit et se tut. Bien sûr qu'il aurait pu. Il se sentait idiot. Tom se pencha vers lui et murmura.

- Je suis heureux que tu n'y sois pas allé.

Tom recula et les yeux de Bill s'attardèrent sur lui. Les mots de Tom lui semblaient énigmatiques ce soir. Il ne savait pas quoi en penser.

Ils ne dirent rien de plus, se souriant juste légèrement quand ils se remirent à manger leur glace, assis côte à côte. Quand ils eurent terminé, Bill fut surpris de voir Tom le tirer par la main, l'obligeant à se lever et l'amenant vers la salle de bains. Ils entrèrent et Bill demanda avec incertitude.

- Tom ?

- On n'a pas encore essayé le jacuzzi.

Bill cligna des yeux. Le jacuzzi était en effet prêt, rempli d'eau chaude et de mousse, laquelle crépitait sous les remous du mécanisme.

- Quoi ?

- On part après-demain au saut du lit et on n'a toujours pas pu l'essayer.

- Ok, tu veux y aller en premier ?

Tom parut légèrement embarrassé.

- On pourrait y aller ensemble.

Bill hésita. C'était assez grand pour deux, mais...

- Ensemble ?

- Ca ne serait pas la première fois.

- Tom, la dernière fois qu'on a pris un bain ensemble on devait avoir sept ans.

Bill rigola nerveusement alors que Tom restait sérieux, attendant une réponse. Ils s'observèrent. Le chanteur murmura.

- Je ne sais pas si on devrait.

- Bill, c'est juste un bain.

Ledit Bill hésita encore un peu puis soupira.

- Ok, t'as gagné.

Tom eut un large sourire et il commença directement à se déshabiller et Bill fit de même. Néanmoins, le chanteur détourna le regard en rougissant quand Tom commença à enlever son caleçon, manquant le sourire amusé par sa réaction de son jumeau.

Ils avaient beau s'être vus tous les deux nus un nombre non quantifiable de fois, Bill avait toujours été d'une extrême pudeur. Et alors que Tom était déjà rentré dans l'eau, il ne fut pas étonné d'entendre Bill lui dire avec autorité.

- Ferme les yeux !

Tom ricana légèrement mais s'exécuta. Quand il rouvrit les yeux, Bill s'installait confortablement, s'allongeant contre la paroi inclinée et sa tête reposant sur un appui bien étudié, alors que le haut de son torse émergeait à peine de l'eau, entouré d'une bonne quantité de mousse.

Tom était de même allongé, dans un angle presque opposé à lui, faisant toucher leurs pieds sous l'eau.

Ils soupirèrent de contentement, appréciant les remous de l'eau et l'odeur apaisante des parfums qui envahissaient leurs sens. Ils commençaient à se détendre totalement. Si ce n'était leurs pieds qui jouaient entre eux, se touchant et se caressant joueusement. Bill protesta en rigolant.

- Tom ! Arrête ça !

Ledit Tom sourit, ses yeux restant fermés.

- C'est toi qui as commencé.

- Dans tes rêves !

Ils continuèrent leur manège, Tom le chatouillant de la plante des pieds alors que Bill le repoussait en donnant de petits coups inoffensifs.

- Tooom !

- Ben quoi ?

Bill lui envoya de l'eau en réponse et Tom s'esclaffa de rire. Ce dernier prit de la mousse dans sa main et s'approcha d'un vif mouvement de Bill pour lui étaler sur la figure, faisant pousser un cri aigu à celui-ci. Bill tenta d'arrêter son geste, en vain. Son visage était barbouillé de mousse. Tom ricana, se recalant de l'autre côté du jacuzzi. Bill murmura, faussement menaçant.

- C'est la guerre !

Tom n'eut le temps que de pousser un petit cri avant que les mains chargées de mousse de Bill ne s'abattent sur son visage et ses dreadlocks. Tom l'arrêta finalement, tenant ses mains à bout de bras. Ils se débattirent encore un peu en riant, faisant gicler de l'eau un peu partout, leurs yeux brillants ne cessant de se rencontrer. Ils maintenaient de la distance, conscients de leur nudité.

Mais soudainement, Tom relâcha la pression sur ses bras, et déséquilibré, Bill tomba en avant, obligeant Tom à s'allonger contre la paroi du jacuzzi. Ses mains vinrent se poser de part et d'autre la taille de Tom, faisant entrer leurs cuisses en contact. Les cheveux de Bill tombèrent en avant, venant caresser le torse de Tom. Bill releva doucement la tête et les yeux des deux frères se rencontrèrent. Ils se figèrent. Bill bégaya, rouge comme une tomate.

- Je... suis désolé !

Il recula vivement mais Tom le retint, l'attrapant fermement en refermant une main sur son poignet. Tom secoua la tête. Il leva une main pour la poser sur le visage de Bill et alors que ce dernier le fixait, Tom essuya lentement les traces de mousse qui y restait. Il posa son nez contre celui de Bill, se rapprochant, et il sentit ce dernier se tendre et avoir un mouvement de recul. Bill murmura en tremblant.

- Tom...

Tom se rapprocha encore et caressa sa mâchoire. Cette fois-ci Bill ne recula pas. Tom parla contre ses lèvres, les effleurant à peine.

- Je sais, Bill, je sais...

Sans rien dire de plus, il déposa ses lèvres contre les siennes, les laissant s'y reposer pendant de longues secondes et inspirant nerveusement par le nez avant de bloquer sa respiration. Ils s'immobilisèrent et Tom attendit. Son attente ne fut pas longue, car bientôt, Bill lapait timidement ses lèvres, les poussant à s'entrouvrir.

Tom se laissa faire, et ils engagèrent bientôt un long baiser, de plus en plus profond et chaud, se délectant de la saveur de fraise et de chocolat de l'autre. Tom délaissa le poignet de Bill pour poser sa main sur la hanche de ce dernier alors que Bill passait ses bras autour de son cou. Tom fit glisser sa main pour entourer la taille de Bill et il l'attira plus près de lui, mettant enfin leurs peaux en contact.

Il ouvrit les yeux de surprise en sentant l'excitation naissante de Bill contre sa cuisse. Ce dernier recula immédiatement en le réalisant, prenant une forte inspiration surprise. Il tenta de se dégager complètement, la peur l'envahissant, mais Tom le retint automatiquement, s'accrochant à lui. Bill jura, sa voix coupée de hoquets nerveux et affolés.

- Merde, je suis désolé. Merde, merde.

Il tenta encore de se dégager mais Tom le retint encore plus fort contre lui, attirant la tête de Bill contre son cou. Bill eut un hoquet sanglotant cette fois-ci, n'en finissant pas de s'excuser. Il rougit, se sentant honteux.

- Je suis désolé. Je sais que ce n'est pas normal.

Tom se mit à chuchoter de petits 'chut' rassurants, son souffle chaud contre son cou alors qu'il resserrait son emprise, caressant la peau que ses doigts touchaient. Ils restèrent silencieux pendant quelques secondes puis Tom appuya son front contre la tempe de Bill, murmurant à son oreille.

- Je m'en fous de savoir si c'est normal ou pas.

Il fit remonter sa main le long de la taille de Bill et ce dernier frissonna alors que Tom murmurait contre sa joue.

- Tu n'es pas le seul.

Bill tourna légèrement la tête, surpris par ses paroles et incertain.

Il retint son souffle quand Tom colla son bas-ventre contre sa hanche, enserrant de ses bras sa taille. Il n'avait pas menti. Il entendit Tom murmurer d'une voix étranglée, luttant pour oser formuler ses pensées.

- Putain, Bill. J'ai envie de toi.

Bill se figea. Il savait qu'ils s'aimaient depuis toujours. Il savait depuis peu qu'ils avaient tous deux des fantasmes étranges sur l'autre depuis quelque temps. Mais il ne savait que depuis maintenant que Tom lui aussi le voulait réellement. Bill eut un sanglot et il porta une main à sa bouche. Tom recula un peu, inquiet.

- Bill, ça va ?

Ce dernier l'observa pendant de longues secondes, s'asseyant sur les genoux sous l'eau. Un rire échappa soudainement de ses lèvres qui recommençaient à sourire. Il mordilla un de ses ongles.

- Je ne me suis jamais senti aussi bien.

Ils se fixèrent un peu plus et les pensées de Bill errèrent, ses yeux parcourant les traits de son jumeau. Bill lâcha son ongle. Il murmura encore.

- C'est pour ça que tu as dit 'ce soir' tout à l'heure. Tu ne pensais pas aux filles. Tu avais planifié de...

Tom le coupa. Il rougit.

- Je ne dirais pas 'planifié'. Mais si tu... si tu veux...

Tom s'arrêta, extrêmement embarrassé. Il secoua la tête, rougissant jusqu'aux racines de ses cheveux. Bill gloussa mais il redevint vite calme, parlant d'une petite voix timide.

- Tu es sérieux ?

Tom leva les yeux vers lui.

- Je n'ai jamais été aussi sérieux.

Bill frissonna sous le regard de Tom, ses mots résonnant encore et encore à ses oreilles.

Quelques secondes de silence passèrent, laissant le chant libre aux gazouillis du jacuzzi qui chassait de plus en plus la mousse autour d'eux, éclaircissant l'eau prise dans ses remous.

Soudain, Bill se redressa et s'avança, levant ses mains pour emprisonner doucement le visage de Tom, et il se pencha vers lui. Il murmura tout bas contre ses lèvres, ses yeux tendrement plongés dans ceux de Tom. Sa voix était douce et gênée, légèrement bégayante, mais il n'hésita pas.

- Je le veux. Fais-moi l'amour.

Tom frissonna quand Bill scella sa demande d'un baiser qui s'attarda sur les lèvres du guitariste, puis le chanteur recula légèrement. Tom déglutit. Sa tête tournait. Il bégaya.

- Tu es sûr ? Je veux dire... Je croyais que tu avais dit ne jamais vouloir coucher avec un homme.

Bill secoua la tête, un peu embarrassé.

- Ne le prends pas mal, mais tu n'es pas 'un homme' pour moi, tu es mon âme s½ur.

Tom rit légèrement.

- Le résultat est le même. J'ai un pénis.

Bill rougit un peu, évitant de baisser le regard vers l'eau qui cachait à peine leurs membres légèrement durcis, mais il parvint tout de même à hausser un sourcil d'un air amusé.

- J'ai cru noter... J'en ai un moi aussi, je te signale.

Tom gloussa.

- Ah bon ? Je croyais que tu étais une fille.

Bill le pinça, fronçant les sourcils, et Tom poussa un petit cri, rigolant. Bill sourit narquoisement.

- Dixit celui qui porte des robes...

- Ce ne sont pas des robes !

Bill éclata de rire lorsque Tom lui sauta dessus pour le chatouiller. Il se retrouva acculé contre la paroi du jacuzzi, allongé contre elle et livré à la merci des doigts experts en la matière de Tom. Les rires se mirent à résonner mais quand leurs corps excités se frôlèrent à nouveau, leurs yeux se fixèrent peu à peu sur l'autre et leurs sourires disparurent, les laissant sérieux et intimidés.

Un moment d'incertitude passa puis Tom se pencha lentement vers lui, déposant doucement ses lèvres sur les siennes. Il les happa plusieurs fois, les goûtant goulûment avant de descendre sur son cou, sentant le pouls de Bill s'accélérer alors que leurs corps commençaient à se frotter l'un contre l'autre. Peu à peu, ils s'enlacèrent, Bill passant ses bras autour des épaules de Tom alors que celui-ci resserrait son emprise sur le corps sous lui.

De longues minutes passèrent ainsi, s'habituant à ce contact qui menaçait de les rendre fous, jusqu'à ce qu'ils osent s'aventurer à caresser l'autre, avec une hésitation tremblante, les mains de Bill descendant toujours plus bas dans le dos de Tom alors que ce dernier laissait ses mains glisser vers l'intérieur des cuisses du chanteur, entre lesquelles il se maintenait en équilibre.

C'est à une première caresse intime que Bill émit un gémissement surpris, poussant Tom à embrasser ses lèvres qui laisser sortir de si jolis sons et à continuer avec plus d'assurance son exploration.

Si Bill avait l'habitude d'un certain contact avec son frère, chaque toucher plus intime était nouveau et le faisait frissonner, tout comme c'était le cas pour Tom. Bill gémit une nouvelle fois dans la bouche de Tom et il détacha légèrement ses lèvres pour murmurer contre les siennes de petits 's'il te plaît' répétés qui semblaient désespérés.

Tom était nerveux. Malgré les encouragements visibles de Bill et leur envie commune d'aller plus loin, il n'était pas sûr de savoir comment s'y prendre. Il avait surtout peur d'aller trop vite. Il ne s'était jamais senti aussi nerveux et excité de toute sa vie. Le seul contact de leurs corps était assez pour le rendre dingue.

Il n'avait pas tellement d'expérience que ça, et aucune avec un garçon, ce qui le mettait nettement à égalité avec Bill, même s'il avait une idée sur la marche à suivre. Pour la première fois parmi ses rares premières fois, un préservatif ne s'imposait pas, mais ils avaient besoin d'autre chose...

Il leva brièvement la tête, parcourant rapidement du regard le rebord du jacuzzi à la recherche de n'importe quoi pouvant faire l'affaire. Il n'y avait pas grand-chose à part une lotion. Il pesta intérieurement. Ca devrait aller. Vu qu'ils étaient déjà dans l'eau.

Bill le suivit du regard tandis que Tom se redressa un peu sur ses genoux et tendit la main vers le contenant en plastique. Il en versa une bonne quantité sur ses doigts, étalant légèrement le produit étrangement laiteux en les frottant, puis il baissa les yeux vers Bill qui l'observait attentivement. Il rougit et se pencha jusqu'à ce qu'ils soient joue contre joue pour murmurer à son oreille, en guise d'explication rassurante.

- Ca aidera.

Bill frotta sa joue contre la sienne en guise de réponse. La main de Tom se dirigea vers l'entrejambe de Bill et il commença à insérer un doigt, lentement mais sûrement, cachant ses doutes. Il bougea doucement à l'intérieur de lui, explorant en tâtonnant, puis il leva la tête pour observer l'expression de Bill. Celui-ci grimaçait légèrement, se mordant la lèvre inférieure. Tom s'inquiéta.

- Je te fais mal ?

- Non, c'est juste... très bizarre.

Tom sourit légèrement et il commença à déposer de petits bisous sur le visage et le cou rougis de Bill alors qu'il continuait à le préparer. Bill sembla se détendre et Tom ne put s'empêcher de fondre au sourire gêné mais tendre qu'il lui lança. Il n'arrivait pas à croire qu'ils allaient vraiment le faire. Ils allaient être amants, même s'il ne s'agissait que d'une seule nuit. A cette pensée, son c½ur se serra et une pointe de possessivité s'empara de lui. Il se colla à lui et l'embrassa passionnément, Bill répondant de même.

Mais Bill sembla vouloir dire quelque chose et Tom recula, grognant légèrement de frustration amusée. Il laissa Bill se redresser et il l'observa avec surprise prendre également le gel douche et en déposer dans le creux de sa main. Il s'installa à nouveau face à Tom et lui lança un petit sourire séducteur et timide à la fois. Il murmura contre sa joue avant de l'y embrasser, répétant les mots de Tom.

- Ca aidera.

Restant bouche ouverte, Tom eut le souffle coupé lorsqu'il sentit une main le caresser avec précaution et attention mais aussi curiosité, ses doigts venant frôler la tête de son membre avant de glisser avec délicatesse sur celui-ci, l'enveloppant entièrement, et de commencer à le caresser avec une lenteur innocente.

Tom ferma les yeux en gémissant pour les rouvrir en sentant le regard de Bill sur le sien. Il murmura un 'Bill' avant de loger son visage contre le cou de celui-ci, et il sentit Bill frémir sous son souffle chaud. Le chanteur continua un peu avant de cesser soudainement ses mouvements de va-et-vient sur lui, laissant Tom pantelant. Il caressa le dos de Tom puis il tourna la tête vers la sienne, une demande silencieuse inscrite dans ses pupilles. Reprenant légèrement ses esprits, Tom leva les yeux vers lui.

- Tu es sûr de vouloir le faire ?

Bill acquiesça silencieusement, le regardant avec insistance. Bill bougea nerveusement et Tom sentit son ventre se tordre. Il se plaça mieux entre ses jambes et se positionna alors que Bill lui donnait un meilleur accès. Ils s'allongèrent tous les deux au maximum dans le jacuzzi vrombissant qui continuait leur envoyer des vaguelettes apaisantes.

La main de Tom erra ensuite, tremblant légèrement sous l'eau, de la cuisse de Bill vers l'intérieur et il se rapprocha finalement, tâtonnant pour se diriger. Bill respirait lourdement, tentant visiblement de se calmer. Il frissonnait.

Ses yeux quittèrent ceux de Bill et il posa ses lèvres contre la base de son cou alors que Bill s'agrippait à ses épaules. Il lui murmura des mots rassurants, alors que lui-même doutait. Il craignait de lui faire mal. Il dit avec incertitude.

- Tu m'arrêtes si quelque chose ne va pas, ok ?

Il sentit Bill hocher de la tête et il agrippa une de ses épaules d'une main lorsque l'autre descendit entre leurs corps pour se diriger. Après quelques tâtonnements expérimentaux, le contact soudain entre le membre de Tom et l'orifice de Bill les fit tous deux sursauter et Tom sentit Bill se crisper. Il chuchota.

- Relax. Dis-moi quand tu te sens prêt.

Il entendit Bill inspirer et expirer à quelques reprises puis celui-ci murmura.

- Vas-y.

Tom s'exécuta, en y allant doucement mais franchement. Sa respiration se coupa, ne reprenant que lorsqu'il fut entièrement dedans. Bill sous lui avait poussé un cri plaintif et s'était crispé mais il ne l'avait pas repoussé. Totalement immobile, Tom n'arrêtait pas de répéter des 'oh mon dieu'. Il se sentait à deux doigts de défaillir. Sa tête tournait de plus en plus vite. L'instant lui semblait si irréel.

Son esprit flottait, n'arrivant pas à réaliser ce que ses pensées lui criaient. C'était trop intense. Il était à l'intérieur de lui, réellement à l'intérieur de lui.

Il leva les yeux vers le visage de Bill où quelques mèches mouillées tombaient. Tom les dégagea de ses doigts, ceux-ci frôlant le front du chanteur avec douceur. Son souffle court et tremblant, Bill rouvrit ses paupières et ils s'observèrent un long moment, trouvant dans leur échange réconfort et assurance, mais surtout une tendresse infinie. Tom s'approcha encore et Bill cambra légèrement sa tête pour faire effleurer leurs lèvres. Tom passa une main sur sa nuque et ils s'embrassèrent doucement.

Bill sembla ainsi peu à peu se calmer et il releva un peu plus les jambes, donnant un signal positif à Tom qui commença un va-et-vient, d'abord doucement et assez maladroitement puis un peu plus rapidement quand les mouvements se firent plus faciles.

Il se sentit soulagé et fier quand bientôt Bill ne grimaça plus et commença au contraire à gémir petit à petit de plaisir, s'agrippant de plus en plus fermement à Tom. Celui-ci choisit ce moment-là pour s'interrompre. Bill ouvrit les yeux, surpris et semblant un peu perdu, et ils se fixèrent, haletants. De la transpiration mêlée à de l'eau perlait sur leurs visages.

Le regardant toujours, Tom délogea un des bras qui lui enserrait les épaules et fit glisser sa main dans la sienne, la serrant affectueusement. Il changea légèrement de position, s'appuyant avec précaution un peu plus sur Bill et s'enfonçant plus profondément en lui. Il sentit la respiration de ce dernier se couper sous la surprise alors qu'il embrassait son cou. Une fois celle-ci passée, Tom recommença à bouger doucement, puis de plus en plus fort, faisant gémir de manière incohérente Bill.

Leur contact était grisant, et Tom avait du mal à ne pas se sentir submergé par ses sens. Mais par-dessus tout, c'était les yeux fixés sur lui et l'expression de Bill qui l'électrisaient, le submergeant d'un sentiment qui n'avait pas d'égal. Et alors qu'il serrait un peu plus la main dans la sienne, il se demanda si Bill voyait dans son regard toute la tendresse que Tom ressentait à ce moment-là.

Ce devait être le cas, car Bill l'attira encore plus près de son bras libre, l'encerclant, et Tom s'appuya un peu plus sur lui, accélérant de plus en plus ses mouvements et gémissant de manière incontrôlée au contact extatique de leurs corps unis qui glissaient l'un sur l'autre.

Alors que Tom accélérait encore ses va-et-vient, Bill se libéra, son cri aigu se répercutant dans l'acoustique parfaite de la salle de bains, et il serra Tom à l'intérieur de lui, poussant ce dernier à se libérer également en un petit cri, le bruit s'étouffant légèrement contre l'épaule de Bill qu'il mordillait quelques minutes auparavant.

Ils restèrent là de longues minutes, tous deux immobiles et tremblants, Tom restant à l'intérieur de Bill. Peu à peu, leurs respirations se calmèrent jusqu'à ce que le silence se fasse. Celui-ci fut néanmoins très vite coupé par un sanglot.

Bill qui avait gardé les yeux fermés tout ce temps, caressant avec une étrange timidité le dos et les cheveux de Tom, les rouvrit brusquement pour baisser sa tête vers lui, inquiet.

- Tom ?

Celui-ci releva la tête, gêné. Il riait et pleurait en même temps. Il fit un geste d'impuissance pour lui montrer qu'il ne savait pas pourquoi il faisait ça.

Bill éclata de rire, sentant les larmes lui monter également aux yeux alors qu'ils se cajolaient de baisers et se serrèrent dans les bras, leurs corps se refermant sur l'autre comme s'ils n'en faisaient à nouveau plus qu'un.

XoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoX

Le lendemain soir,

Assis sur le sable, Bill regardait la mer au loin. Il avait trouvé ce qui devait être un des rares coins perdus de l'île. Il était sûr d'être seul, isolé du monde.

Son esprit avait passé la journée à se remémorer chaque détail de ce qui était arrivé la nuit précédente entre son jumeau et lui. Il se souvenait notamment comment après avoir quitté le jacuzzi, lui et Tom s'étaient glissés dans le lit après avoir terminé les glaces du minibar, et s'étaient tendrement pelotonnés l'un contre l'autre. Après ce qu'ils avaient fait, cela lui avait semblé irréel et il s'était senti flotter, comme dans un doux cocon à la chaleur étrange.

Il pouvait se souvenir du caractère extrêmement câlin et protecteur de Tom cette nuit-là, les sages baisers et les caresses sur sa peau nue, venant l'apaiser après ce qu'ils venaient de faire.

Il pouvait aussi se souvenir tous les mots qu'ils s'étaient dits au creux de leur lit, même si ceux-ci s'étaient perdus dans la nuit et à jamais dans leurs c½urs, portés par le vent marin pénétrant dans la chambre, faisant fi de l'air conditionné. Des mots d'amour prononcés avec une tendresse inquiète et prévenante. Ils avaient passé leur temps à se rassurer mutuellement, parlant avec douceur en s'effleurant du bout des doigts et des lèvres de leur nuit.

Il se souvenait avoir regardé son frère dans ses bras sombrer dans le pays des rêves et l'avoir observé pendant de longues heures, ne trouvant pas le sommeil.

Il se souvenait également s'être réveillé le matin sous les douces caresses et le regard intense de son frère collé contre lui.

Non, aucun d'eux ne pourrait jamais oublier ce qui s'était passé cette nuit-là.

Un toussotement se fit soudainement entendre, l'extirpant de ses rêveries, et Bill tourna la tête. Il sourit en voyant l'intrus. Tom s'approcha timidement.

- Hey. J'étais à deux doigts de lancer Saki à ta recherche.

- Tu m'as trouvé rapidement.

Tom haussa les épaules.

- Intuition, peut-être. Qu'est-ce que tu fais ? Tu m'évites ?

Bill gloussa légèrement. Il sourit un peu plus, penchant la tête en arrière pour mieux le voir. Il secoua la tête.

- Dis pas de bêtises, idiot. Je voulais juste être un peu seul, j'imagine.

Il reposa son regard sur la mer. Tom sourit également et commença à s'asseoir, s'installant juste derrière lui. Il passa ses mains autour de la taille de Bill et ses pieds repoussèrent deux petits tas de sables, faisant un peu plus de remous dans le sol ondulé. Le sourire de Bill s'élargit et il s'appuya en arrière contre lui. Tom posa son menton sur son épaule, son visage chatouillé par les cheveux de Bill.

Ils restèrent un moment ainsi, sans rien dire, écoutant le bruit de la mer et du vent, jusqu'à ce que Bill rompe le silence.

- On ne peut pas continuer, n'est-ce pas ?

Tom se contenta de lui lancer un coup d'½il. Il plongea son nez dans son cou, son regard dans le vague. Bill poursuivit.

- Je le savais depuis le début, toi aussi d'ailleurs.

- Tu regrettes ?

- Bien sûr que non. Et tu le sais.

Bill appuya sa tête contre la sienne, et ils sourirent, regardant pensivement la mer droit devant eux. Un moment passa en silence, puis le chanteur prévint le blond, d'un ton jaloux.

- Je vais être totalement infect avec ta prochaine copine, sois en sûr.

Il marqua un temps d'arrêt, semblant réfléchir, puis il murmura plusieurs fois avec un sérieux comique.

- Et avec la suivante, et la suivante, et la suivante...

Tom rigola doucement à son oreille. Il lui susurra.

- Je ne suis pas pressé d'en avoir une. J'ai déjà une superbe fille dans ma vie.

Tom l'embrassa dans le cou et Bill lui donna un petit coup de coude. Tom ricana. Bill sourit.

- L'hôpital qui se fout de la charité, M. Je-porte-des-robes.

Tom se contenta de rire, puis il redevint sérieux.

- Je crois aussi que je serai toujours un peu jaloux de la personne avec qui tu seras. Mais tu m'appartiens pour toujours, tu sais ?

Bill rit et il déposa un baiser pendant quelques secondes sur ses lèvres, auquel Tom répondit. Mais lorsque leurs yeux se fixèrent à nouveau, Bill redevint sérieux. Il y avait tant d'amour absolu dans ce regard...

Bill reposa une nouvelle fois ses yeux vers l'infini océan. Il appuya une nouvelle fois sa tête contre celle de Tom et se laissa complètement aller contre lui alors que Tom resserrait ses bras autour de sa taille.

Si seulement il lui était possible d'arrêter le temps...

XoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoX

Cinq jours plus tard,

Bill entra en dernier sur le plateau de télévision, précédé par Gustav, Georg et Tom. Ils enregistraient une émission. Leurs vacances étaient bien finies, bien qu'on ne cessait de les interroger dessus. Il sortit de ses songes pour se concentrer sur la question que posait le journaliste. Celui-ci tenait un article de journal dans ses mains. Ah oui... encore ça...

- Bill et Tom, racontez-nous un peu ces vacances au soleil ! On vous a vus en charmante compagnie, semblerait-il.

Le public rit doucement, visiblement amusé et à l'affût de leurs réponses. Les paparazzis avaient fait une fois de plus du bon boulot en prenant ces photos volées. Bill lança un coup d'½il de côté à Tom, se demandant ce que celui-ci allait bien raconter. On voyait sur ces images Bill et Tom s'amuser et marcher aux côtés des deux américaines avec qui ils avaient fait connaissance. Tom sourit en coin au journaliste.

- Oui, disons qu'on s'est bien amusé.

- Il s'est donc passé quelque chose avec ces deux charmantes blondes ?

Tom sourit un peu plus. Il fit une réponse mystérieuse.

- En effet, il s'est passé des choses intéressantes pendant ces vacances. Bill pourra vous le raconter.

Ledit Bill fixa un quart de seconde le sol, se promettant d'étrangler son charmant frère plus tard. Le public réagit, certaines filles poussant des cris désespérés. Bill rencontra brièvement le regard de David avant que ses yeux ne retombe sur le journaliste.

- Tom exagère. Nous avons bien fait la connaissance de deux jeunes filles très sympathiques, mais c'est resté amical.

Tom le coupa. Il souriait.

- Parle pour toi. Moi j'ai rencontré une belle brune, et ça n'a pas été qu'amical. Elle était vraiment canon. Mais ne vous inquiétez pas, cela fera l'objet d'une chanson sur le prochain album, je pense.

Une partie du public se mit à rire alors que quelques fans de Tom dépitées faisaient la tête, se demandant à quoi pouvait ressembler cette fameuse brune, si elle était effectivement réelle.

Bill se retint de rire, souriant légèrement. Il ne sut même pas comment il parvint à ne pas rougir, surtout quand quelques minutes plus tard, alors que le journaliste leur posait une nouvelle question, Tom lui fit un clin d'½il discret. Bill se concentra sur la question et commença à y répondre. Il sourit.

- Une raison particulière qui nous a poussés à nous lancer à la conquête des Etats-Unis ? Oui, deux amies nous l'ont conseillé...

XoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoxoX

Deux semaines plus tard,

Aux Etats-Unis, dans une grande ville, deux jolies américaines d'un blond platine feuilletaient quelques magazines musicaux dans un magasin lorsque l'une d'elles fut attirée par une couverture. Sur celle-ci, il y avait un type étrange, cheveux bruns en bataille et une tonne de maquillage sur ses beaux traits fins. Elle regarda en dessous de la photo. 'Tokio Hotel' était marqué en grande police.

- Hey ! Darcy ! Regarde ça ! Ce n'est pas le groupe allemand dont nous avaient parlé Bill et Tom ?

L'autre fille s'approcha.

- Je ne sais pas, Arianne. Fais voir.

Elle prit le magazine et l'ouvrit. Elles regardèrent et elles clignèrent des yeux, se figeant en voyant les photos. Bouche bée, elles lurent attentivement l'article, puis elles se regardèrent, hébétées.

- C'était eux ?

- C'était eux.

Elles se turent pendant quelques secondes, interdites, puis elles sourirent en même temps.

- Ils nous ont bien eues. Tu crois qu'ils viendront vraiment aux Etats-Unis ?

- J'en suis sûre. Après tout, c'est nous qui leur avons conseillé...

Elles se mirent à rire, heureuses. Elles relurent l'article en détail. A la fin, Arianne fronça les sourcils.

- Tu as une idée sur qui pourrait être cette fameuse brune ?

- Mh, c'est bizarre, on les a suivis à la trace jusqu'au dernier jour et je n'ai vu aucune brune. En fait, la seule personne brune qui ait approché Tom, c'était Bill...

Arianne acquiesça. Un moment de silence religieux passa, puis elle demanda à nouveau.

- Tu ne crois pas que... ?

- Oh... non voyons ! je veux dire... ils sont frères, jumeaux même... et euh... Est-ce que tu penses à la même chose que moi?

Arianne eut un large sourire et elle se mirent à rire en même temps face à leur imagination débordante.

Quelques minutes plus tard, elles sortaient du magasin, le magazine en main.

A suivre...


Précision : Darcy et Arianne sont deux auteures américaines de fics sur TH connues sous les pseudos de cynical_terror et undrockroll ;)

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.135.90) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Célia

    28/06/2008

    Hey'

    Jviens de lire le début de ton blog :

    Et là ..
    La fin de " menteur "

    J'aime trop

    =)
    Avec les sous entendus de tom & La fin avec les 2 américaines

    xD

    Vraiment bien trouvé =)

  • calou-one-shot

    16/06/2008

    Excellent !! J'adore vraiment ces deux filles =P J'irais lire leurs fictions un jour =)

  • carpe-diem--x

    02/06/2008

    lemon de fou!!! et je ne pensais vraiment pas qui'on alalit avori la réaction des filles, je disais ça comme ça, mais je suis contente de l'avoir eue! XD!
    j'a vrament adoré ce chapitre!!!

  • bill-handicap-tom

    01/06/2008

    les deux auteurs : cynical_terror et undrockroll
    écrivent vraiment bien !!! Je les admire franchement ;)

  • bill-handicap-tom

    01/06/2008

    AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

    j'aime trop !!!!!!!!!

  • criitikeuz

    20/05/2008

    je lirai la suite plus tard pck la ... il ést tard =)

  • criitikeuz

    20/05/2008

    je n'ai qu'une chose a dire ... " Menteur " est la meilleure " mini fiction " que j'ai jamais lue !
    Hyper emouvant !!!même quand ils couchent ensemble c'est super beauu , j'auré jamais cruu qu'un " lemon" pouvait etre touchant a ce point ! ya rien a dire cet fic est superbe
    je croi ke je relirai encore , encore , encore et encore ces chapitres
    Mercii pour les petites heures que j'ai passé dans un autre monde , grace a toi ;)
    Bizoux et bonne continuation

  • dont-tell-mom-yaoi

    11/05/2008

    par contre on sait pas vraiment comment çà se termine leur histoire ?? si ils tombent amoureux .. (je vois qu'il y a un bonus ^^ m'en vais le lire)

  • dont-tell-mom-yaoi

    11/05/2008

    Alors celle là elle est tout simplement parfaite !!!! vraiment trop adorable !!
    (et bravo à toi parce que pour une fois tu arrives à me faire apprécier des personnages féminins ! et en plus 2 américaines blondes trop belles ^^ d'habitude j'ai rejet total pour ce genre de personnages mais là absolument pas !!)

  • Subtility-Lyra

    29/04/2008

    Waouw, c'était vraiment génial ! Leur première fois était juste magnifique ! Par contre je suis trop triste qu'ils ne restent pas ensemble... Comment ils pourront supporter de voir l'autre sortir avec quelqu'un ? *pleure en se lamentant et trouve du réconfort en mangeant une glace (comme les jumeaux dans ta fic, c'est ça qui m'a donné envie xD)*
    J'aime bien les américaines qui retrouvent Bill et Tom dans les magasines et comprennent que ce sont les Tokio Hotel... Et en plus tu leur a donné le nom de cynical_terror et undrockroll *o* !

Report abuse