Masque d'illusions

Masque d'illusions

Bill regardait depuis une heure déjà le paysage de béton qui s'offrait à lui. Il n'avait pas bougé une seule fois depuis qu'ils étaient revenus du hall de l'hôtel où ils avaient pris leur déjeuner. David les avait envoyés se reposer dans leurs chambres. A vrai dire, il n'y avait pas grand-chose d'autre à faire en attendant l'émission télévisée du soir qui aurait lieu en direct depuis un studio allemand très connu.

Pas de concert avant trois jours, seulement de la promo. Or, celle-ci commençait à devenir étouffante, trop omniprésente. Il aurait fallu qu'ils puissent tous les quatre se défouler, mais ils ne le pouvaient tout simplement pas, obligés de rester dans leur luxueux hôtel pour ne pas se faire assaillir par les fans qui grouillaient dans cette grande ville.

Néanmoins, Tom savait que le stress de la promo n'était pas la seule raison pour laquelle son jumeau fixait l'horizon depuis autant de temps, les yeux dans le vague.

Allongé sur le lit et prétendant lire une revue musicale sur le rock avec son casque sur les oreilles, Tom observait du coin de l'½il son jumeau debout à quelques mètres de là, penché sur le rebord de la fenêtre ouverte. Il n'avait pas arrêté de se ronger les ongles d'un air absent.

Pour la première fois de la semaine, même s'il partageait sa chambre avec son frère, Bill pensait pouvoir échapper à tout regard, à toute attention de la part de quiconque pendant un instant, perdu dans son monde. Son regard qui se perdait au loin luisait d'un éclat faisait étrangement penser à des larmes qui ne couleraient jamais. Il était seul avec ses pensées. Du moins, il le croyait.

Il avait tort, car le casque de Tom n'émettait exceptionnellement aucun son et toute l'attention de ses sens était rivée sur son jumeau. Depuis qu'ils étaient rentrés dans la chambre, non, en fait depuis des heures, des jours même, Tom n'avait cessé de ressasser les mêmes idées, certainement identiques à celles du chanteur. Les doutes l'envahissaient et ne semblaient pas vouloir le quitter, débattant incessamment entre eux sans qu'il puisse y mettre un terme.

Le guitariste mit pourtant fin soudainement au débat. Il enleva son casque et se leva sans bruit, s'approchant de son frère. Celui-ci ne le remarqua pas et il sursauta quand il sentit deux bras s'immiscer autour de sa taille et quand Tom déposa sa tête sur son épaule.

Bill écarquilla les yeux et eut un vif mouvement de recul, les éloignant brusquement tous deux de la fenêtre. Surpris, Tom s'agrippa un peu plus fermement à lui pour garder son équilibre et les empêcher de tomber. Il poussa un cri.

« Bill ! Qu'est-ce que tu fous ? »

Bill leva ses mains pour les poser sur son visage, recouvrant ses yeux maquillés. Il ne bougea pas pendant quelques secondes, puis il baissa ses mains, soufflant. Ils étaient à présent à plus de deux mètres de la fenêtre, le blond tenant toujours son frère collé sur lui. Tom le regarda, muet de surprise, puis il émit un rire étouffé, perplexe et un peu blessé.

« C'était quoi, ça ?

Bill se défit un peu de son emprise pour se tourner vers lui, posant ses poings sur ses hanches. Il baissa les yeux, fixant le sol d'un air fatigué. Il semblait ailleurs.

« Rien.
- Rien ? »

Bill leva les yeux et il rencontra ceux de Tom. Ils s'observèrent un instant. Leurs regards reflétaient l'inquiétude pour l'autre, bien que leurs raisons soient différentes. Bill souffla doucement. Son air était triste et ses yeux doux quand il les plongea dans ceux de son frère.

« Je suis désolé, mais il y aurait pu y avoir des paparazzi »

Tom haussa un sourcil, incrédule. Il jeta un coup d'½il vers la fenêtre. Aucun bâtiment de la hauteur à laquelle ils se trouvaient n'était visible, tout comme le sol.

« Capables de prendre des photos de cet étage ? Et puis au pire, on ne faisait rien de mal.
- Je sais, mais avec toutes ces rumeurs qui courent en ce moment, il vaudrait mieux qu'on évite de prendre ce genre de risques. »

Sans rien ajouter de plus, Bill se détourna de lui et il se dirigea vers son lit. Il s'assit au bout et se remit à fixer le sol, l'air las. Il avait vraiment l'air misérable ces derniers temps, et Tom était lui-même préoccupé face au comportement de son jumeau.

Bill avait passé la dernière semaine à répondre aux journalistes sur la rumeur persistante concernant sa sexualité, répétant encore et encore que non, il n'était pas gay. Ces rumeurs n'étaient pas nouvelles, mais la dernière vague lui avait porté un sérieux coup au moral.

Tom souffla à son tour et il se rapprocha de son jumeau, s'asseyant devant lui, un genou à terre. Il posa un bras sur les genoux de Bill et de son autre main, il releva son menton.

« Bill, prendre son frère dans ses bras ne fait pas de quelqu'un un homo aux yeux des gens. »

Bill eut un rire amer.

« Dois-je te rappeler les rumeurs d'inceste qui courent sur nous ?
- Bill...
- Ils me prennent pour un putain d'homo, Tom ! »

Bill avait presque crié ces mots, et les larmes dans ces yeux lui piquaient plus que jamais. Il y avait de la colère dans sa voix, et Tom n'était pas sûr de savoir contre qui celle-ci était dirigée, contre les journalistes ou contre lui-même. Bill semblait tellement perdu.

Tom ouvrit la bouche, tenta d'articuler quelque chose mais aucun son n'en sortit. Il regardait toujours son frère avec la même expression triste, vivant à travers ce regard en colère ce que son jumeau ressentait. Bill le fixa un instant, ses yeux plongés dans les siens. Puis soudainement le chanteur sembla réaliser ce qu'il venait de faire, et il se pencha en avant, entourant le cou de Tom de ses bras et l'attirant à lui. Tom l'entoura également de ses bras, caressant doucement son dos de ses mains. Bill murmura, sa voix étouffée contre son épaule.

« Je suis désolé.
- Tu n'as pas à l'être. »

Tom s'appuya un peu plus contre son jumeau, respirant son odeur étrangement rassurante.

Il ne savait pas comment son frère avait bien pu supporter toutes ces interviews en restant si posé, répondant poliment aux mêmes questions avec cette éternelle habileté, sans s'énerver et trouvant même le moyen de sourire et de faire comme si de rien n'était alors que ces questions obscènes de voyeurisme malveillant le bouffaient lentement de l'intérieur. Voir son jumeau souffrir était à peine tolérable pour Tom, et il avait failli plus d'une fois s'énerver face à des journalistes, ne se maîtrisant que pour son frère, Gustav et Georg. Piquer une crise n'aurait fait que trop plaisir à ces pseudos journalistes. Tom murmura.

« Ils vont se calmer. »

Le ton de Bill se fit amer.

« J'en doute. Quand ils m'ont vu l'autre jour passer ma soirée avec une fille, les uns ont pensé que c'était pour couvrir mon homosexualité tandis que les autres me casaient déjà avec elle avec mariage et enfants. »

Tom rigola doucement mais franchement.

« Tu exagères là ! »

Bill recula pour le regarder. Il eut un léger sourire.

« Pas plus que tu ne le fais toi d'habitude. En fait, ce n'est pas même pas comparable. Tu exagères tellement en permanence que ça n'échappe à personne qu'il s'agit de gros bobards. »

Tom fronça les sourcils et grogna, pinçant légèrement Bill au ventre en réprimande, ce qui fit rire celui-ci lorsqu'il recula un peu sur le lit, allongeant ses jambes dessus. Tom se releva pour s'asseoir à côté de lui et Bill se redressa, ramenant une jambe à lui qu'il retint contre son torse en l'entourant de ses bras. Il posa la tête dessus, la tournant vers son frère. Celui-ci le regardait également. Ils s'observèrent un moment avec sérieux mais douceur avant que l'un d'eux ne brise à nouveau le silence.

« Je ne suis pas gay.
- Je sais, Bill. Aucun de nous deux n'est gay.
- Alors pourquoi on fait ça ?
- Quoi donc ?
- Tu sais. »

Bill se mordit les lèvres. Il leva la tête et détourna le regard, comme s'il regrettait d'avoir demandé ça à peine après l'avoir dit. Cela ne leur avait jamais posé de problème, ils avaient même toujours trouvé cela naturel, et il le savait très bien. Tom secoua la tête.

« Ca n'a rien à voir. »

Bill le coupa, reposant les yeux sur lui.

« Je sais. Désolé, c'est juste que... Je me demande pourquoi ils peuvent bien penser que je suis gay. Ca n'a jamais cessé depuis qu'on est connus, ça n'a fait qu'empirer. Pour les gens, je suis le gay, et tu es l'hétéro. »

Tom ricana.

« Ce n'est pas mieux pour Georg et Gustav, c'est même pire, les journalistes n'arrivent même pas à se décider sur l'étiquette qu'ils devraient avoir.
- Oui, mais au moins eux on ne les harcèle pas non-stop sur le sujet. »

Bill tourna la tête pour fixer à nouveau pensivement le sol. Tom le suivit du regard avant de voir son jumeau se tourner à nouveau vers lui.

« J'ai fait des efforts pourtant, dernièrement. »

Tom savait exactement ce que voulait dire son jumeau. Quand les rumeurs s'étaient accentuées, quelques semaines auparavant, Bill s'était évertué à adopter une attitude plus masculine. Cela avait d'ailleurs donné parfois des réactions et des attitudes étranges de la part du chanteur qui avaient amusé plus d'une fois son frère ainsi que Gustav et Georg. Tom sourit à cette pensée.

« Peut-être, mais pas sur l'essentiel. »

Bill fronça les sourcils, sur la défensive.

« Comment ça ? »

Tom avança une main et traça délicatement d'un doigt le coin de l'½il de Bill avant de le retirer, montrant son doigt noirci à celui-ci à quelques centimètres de ses yeux, le faisant presque loucher. Bill le fixa à nouveau, sa bouche fit une légère grimace.

« Ce n'est pas encore demain la veille où j'arrêterai de me maquiller.
- Je n'ai pas dit que tu devrais, ça te va bien en fait. »

Bill cligna des yeux, paraissant surpris et une lueur étrange passa dans ses yeux alors que ceux-ci erraient en mouvements saccadés sur les iris couleur noisette si similaires aux siens. Le regard de Tom était doux. Il semblait sincère. Bill détourna la tête.

« Tu le penses vraiment ?
- Oui. »

Bill pencha sa tête sur son genou, le regardant à nouveau, et il lui sourit. Son regard était intense. Celui de Tom n'était pas de reste, accroché possessivement aux prunelles de son jumeau avec douceur. Bill soupira au bout d'un moment.

« Même si j'arrêtais de me maquiller, je ne crois pas que ça changerait beaucoup la donne. »

Tom regarda le chanteur pendant un moment. Bill le dévisageait également avec attention, parcourant de ses yeux les traits de son visage. Il dodelina légèrement de la tête, se penchant pour l'observer sous toutes les coutures, souriant de plus en plus. Tom rit avec embarras.

« Qu'est-ce qu'il y a ?
- Tu te souviens le pari qu'on avait fait avec Gustav et Georg une fois ? »

Tom fronça les sourcils, méfiant. Ils faisaient souvent de stupides paris avec les deux autres membres du groupe. Même si ceux-ci tournaient généralement à son avantage, ce n'était pas toujours le cas cependant.

« Lequel ? »

Bill sourit.

« Tu sais lequel. »

Quand Bill éclata de rire, Tom sut immédiatement de quel stupide pari il s'agissait. Il grogna. Bill n'en sourit que plus, son air taquin.

« Tu étais mignon.
- Ca ne me va pas ce genre de truc.
- C'est faux. »

Tom le fixa. Il se sentit rougir malgré lui sous le regard insistant de son frère. Il se rappelait encore le fou rire de Georg quand Bill l'avait maquillé. Il rougit un peu plus et protesta.

« J'avais l'air ridicule.
- J'avoue que j'avais tout fait pour. »

A ces mots, Tom grogna et se jeta sur le brun pour le chatouiller. Ils se retrouvèrent bientôt tous les deux allongés, roulant tour à tour l'un sur l'autre, alternant attaque et défense.

Quand ils s'arrêtèrent, riant et à bout de souffle, ils se regardèrent face à face, ne quittant pas l'autre une seule seconde des yeux. Tom avait une main posée sur la hanche de son jumeau. Bill passa une main sur le visage de Tom et celui-ci ferma les yeux. Leurs visages étaient proches et leurs respirations toujours un peu difficiles. Bill fixa les paupières ornées de longs cils du blond avant que ses yeux n'errent sur le nez puis la bouche du jeune homme. Il fit un mouvement pour s'en rapprocher, ses lèvres dangereusement proches de celles du guitariste.

Il n'y avait nul doute que Tom en était tout à fait conscient, même s'il faisait comme si de rien n'était. Il laissait parfois Bill mener la danse, et ce n'était pas pour déplaire au chanteur. Les yeux de Bill se refermèrent doucement alors qu'il s'apprêtait à refermer la distance entre leurs bouches, ses lèvres effleurant les siennes pendant quelques secondes, comme réfléchissant à la meilleure façon de les capturer. Mais il se ravisa, reculant et rouvrant brusquement les yeux. Tom fut surpris de son mouvement soudain et il rouvrit à son tour les yeux.

« Qu'est-ce qu'il y a ? »

Sans lui répondre, Bill se redressa et se leva, filant dans la salle de bains. Tom fronça les sourcils. Il s'apprêtait à aller voir ce qu'il fabriquait, légèrement inquiet, quand Bill réapparut, tenant dans sa main une petite sacoche. L'inquiétude de Tom s'accentua, pour des raisons différentes qu'un instant auparavant cependant. Il se redressa à moitié, prenant appui sur ses mains.

« Bill, qu'est-ce que tu fais ? »

Ledit Bill remonta sur le lit, posa la sacoche à côté d'eux et s'installa à califourchon sur les cuisses de son frère. Sans attendre la réaction de son frère, il lui enleva sa casquette, l'envoyant valdinguer dans la pièce, puis il ouvrit le sac et commença à farfouiller dedans, semblant réfléchir intensément. Tom jeta un coup d'½il à sa casquette désormais si loin, puis il parla d'une petite voix, peu rassuré.

« Bill ?
- Cette fois-ci, je vais le faire dans les règles de l'art. »

Tom le vit sortir quelques objets, ses craintes se confirmant. Il paniqua. Il leva des yeux effarés et incrédules vers son frère.

« Tu n'es pas sérieux ? »

Bill se contenta de sourire d'un air amusé. Tom poussa un petit cri.

« Hors de question ! »

Il tenta de se dégager mais Bill le maintint fermement en place. Tom le fusilla du regard mais il ne rencontra que des yeux de chiens battus et une moue qui aurait fait céder le pire des tyrans. Il maugréa, cédant.

« Pourquoi ? »

Bill sourit mais redevint vite étrangement sérieux.

« Je veux savoir si c'est un masque qui fait de moi ce que je ne suis pas. »

Tom le regarda, n'étant pas sûr d'avoir compris ce que Bill avait voulu dire par là.

Néanmoins, ces paroles énigmatiques finirent de le convaincre, ne bougeant pas quand Bill leva une main pour commencer à le maquiller.

De longues minutes passèrent en silence, les doigts de Bill glissant sur la peau de son frère, étalant et dessinant de manière experte le maquillage en alternance avec des légers et doux coups de pinceaux agiles. Les yeux de Tom étaient fermés et Bill n'avait nul doute sur le fait que son frère appréciait ce petit traitement de faveur, malgré ses protestations. Il sourit. Il ne restait plus qu'une touche finale à apporter.

Il farfouilla encore dans son petit sac et Tom rouvrit ses yeux, le regardant faire. Il protesta vivement une nouvelle fois de plus en voyant ce qu'il s'apprêtait à faire.

« Bill, il est hors de question que tu me mettes du Gloss !
- Requête refusée, jeune fille. »

Tom s'apprêtait à rouspéter face à l'outrageuse appellation quand Bill l'attrapa par la mâchoire, doucement mais fermement, pour appliquer le Gloss. Tom se laissa faire, fusillant tout de même du regard son jumeau qui le regardait avec des yeux rieurs qui étaient aussi maquillés que les siens en ce moment même. Bill le lâcha enfin et sourit, caressant du bout de son doigt le menton du blond. Tom grogna.

« Je te hais !
- Mais moi aussi je t'aime, Tom. »

Tom marmonna un 'on-ne-le-dirait-pas-vu-tout-ce-que-tu-me-fais-subir-espèce-de-sadique' entre ses dents et Bill gloussa.

Le chanteur inspecta son ½uvre puis il recula son visage. Il mima un pincement de lèvres, indiquant à Tom comment procéder. Celui-ci écarquilla les yeux à son action, rougissant à l'idée de la refaire devant son jumeau qui le regardait intensément. Il s'exécuta, détournant cependant un peu le regard, ses yeux fuyants sous l'air inquisiteur de Bill.

Quand il releva les yeux après quelques secondes, rougissant encore un peu et hésitant, il fut étonné de voir son frère le fixer avec un air soudainement triste. Tom le regarda avec inquiétude.

« Qu'est-ce que tu as ? »

Bill secoua la tête, baissant les yeux un quart de seconde avant de les reposer sur lui.

« Rien. »

Bill sourit légèrement mais son regard était encore triste. Il passa une main sur la joue de son jumeau et scruta en détail son visage. Tom ferma ses paupières au doux et chaud contact. Il rouvrit légèrement les yeux pour le regarder.

« Tu as la réponse à ta question ?
- Oui, c'est différent sur toi. »

Tom rit nerveusement, à nouveau embarrassé. Il porta une main à son visage dans l'intention de faire partir le maquillage, quitte à l'étaler grossièrement.

« Je t'avais dit que ça ne m'irait pas. »

Mais Bill arrêta sa main avant qu'elle n'atteigne son but, encerclant son poignet.

« Je n'ai jamais dit que ça ne t'allait pas. C'est seulement différent.
- Bill, on est différents. »

Le chanteur sourit étrangement.

« Bien sûr, je le sais. Mais je ne le disais pas dans ce sens là. »

Tom secoua la tête, ne comprenant pas, ou ne voulant pas comprendre. Bill sembla s'en apercevoir.

« Tu sais très bien ce que je veux dire. »

Tom continua à secouer la tête. Il leva les vers lui, haussant les sourcils.

« Je m'en fous, je m'en fous complètement. »

Il passa une main sur la nuque de son jumeau, l'obligeant à se pencher vers lui jusqu'à ce qu'ils soient nez à nez. Le silence retomba alors qu'ils se regardaient, leurs yeux fuyant parfois pour observer les traits de leurs visages avant de revenir sur leurs iris couleur noisette. Bill tenait toujours fermement le poignet de Tom dans sa main. Il ne le lâcha pas et son autre main s'insinua autour de la taille du guitariste, l'attirant un peu plus près. Leurs lèvres se frôlaient à nouveau. Bill murmura contre sa bouche, sans la toucher, ses yeux presque clos.

« Tu t'en fous, vraiment ?
- Ca n'a rien à voir avec nous. Et tout ce qui m'importe, c'est toi et moi. »

Bill ouvrit les yeux, ses cils caressant le visage de Tom. Ce dernier leva un peu la tête, caressant de son nez celui de Bill. Ils se frottèrent alors le nez pendant un moment. C'était un geste qu'ils avaient l'habitude de faire pour se rassurer. Puis Bill recula légèrement et ils se regardèrent un instant, souriant à nouveau tous les deux avec douceur.

Un instant passa et Bill soupira, ses yeux errant sur le visage de son fère. Tom l'observa de même, s'attardant sur les cheveux en bataille. Bill sembla déçu.

« C'est dommage.
- Quoi donc ?
- J'ai enfin réussi à te mettre du maquillage, et personne ne verra ça... A moins qu'on fasse une petite photo ? Et puis tu ne t'es même pas vu dans une glace. »

Bill s'apprêtait à se lever promptement quand une main ferme le retint, le faisant lourdement retomber sur le lit. Bill cligna des yeux. Son jumeau le fusillait du regard.

« Tom ?
- Plutôt mourir que de faire une photo. »

Bill rit doucement.

« Tu ne veux même pas voir le résultat ? Ca te va bien pourtant. »

Bill était sincère, mais Tom secoua la tête.

« A quoi bon la peine ? D'ici une minute, il n'y aura déjà plus la moindre trace de Gloss sur moi. »

Sans laisser le temps à son jumeau d'enregistrer l'information, il passa une main derrière sa nuque, agrippant des cheveux entre ses doigts, et il mit leurs lèvres en contact. Bill entrouvrit ses lèvres de surprise et Tom en profita pour y glisser sa langue, l'embrassant avec une rare frénésie. Reprenant ses esprits, Bill y répondit à égale mesure, agréablement surpris par la fougue du jeune homme. Quelque chose avait dû provoquer cette réaction, mais Bill n'arrivait pas à déterminer quoi.

Le baiser s'approfondit assez vite, gourmand des sensations de l'autre, et étrangement plus intense que tous ceux qu'ils avaient pu partager jusqu'alors. Bill gémit et ses mains encadrèrent le visage du blond pour mieux capturer ses lèvres avant de glisser ensuite autour de son cou. Les mains de Tom n'étaient pas de reste, cherchant désespérément le contact qui leur manquait en attirant leurs corps toujours plus près l'un de l'autre, tandis que leurs lèvres ne se lassaient pas de s'embrasser et de s'emprisonner, mordant, léchant tour à tour la moindre parcelle de l'autre qui se présentait à elles.

Ils finirent néanmoins par se calmer, leurs baisers devenant plus sages et plus tendres, se terminant par de petits bisous plus ou moins appuyés, jusqu'à ce Bill ne recule légèrement. Il fit une petite moue en voyant l'étendue des dégâts. Tom sourit, s'avançant encore pour emprisonner les lèvres de Bill, léchant les contours de sa bouche de sa langue. Il murmura.

« Ne fais pas cette tête, je te laisserai m'en remettre, si tu es sage. »

Bill rigola doucement, le regardant avec douceur. Il déposa un bisou sur ses lèvres, souriant avec malice.

« A vos ordres, jeune fille. »

Tom le chatouilla et Bill éclata d'un petit rire, vite étouffé par des lèvres impatientes.

Le Gloss attendrait.

Fin.

Donnez une note à cet OS : * ** *** **** *****

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.196.135.90) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Phoebe57100

    08/05/2010

    Je me suis souvent demandée si Tom et Bill étaient si différents, après tout ce sont de vrais jumeaux. Ils ont une corpulence quasi identique à quelques kilo ou grammes près et ils sont pratiquement de la même taille. Alors ne sont-ils pas pareils sans maquillage? et sans la coupe de cheveux?
    Merci pour cet Os, il est définitivement plaisant!

  • 26JUIN1992

    14/05/2009

    J'adore <3

  • obscur-yaoi-night

    27/04/2009

    *-*... Tomi avec du maquillage =p... <3

  • calou-one-shot

    15/06/2008

    J'suis sûre que ça lui irait super bien le maquillage à Tom !! =D (enfin peut être pas le gloss, mais sur ses yeux ça doit être super joli ^__^)

  • carpe-diem--x

    02/06/2008

    Je veux voir Tom maquillé!!! je suis sûr que ça lui irait bien en plus!!!

  • bill-handicap-tom

    01/06/2008

    J'aime énormément comment tu écris !
    C'est vraiment beau
    et ce que j'aime, c'est que tes " OS " ne se ressemblent pas !
    Rien que pour la description des baisers ou des gestes, c'est tjr diférent et c'est pour sa que sa acroche vraiment je trouve
    Enfin pour moi XD

  • siseulement-th

    28/05/2008

    je me demande trop ce que ca donnerais sur tom, je suis sur que ca lui irait bien ... rien que d'y penser ... haaa lol

  • 483-MeL0nS

    18/05/2008

    __ J'adore! =D

    Avec le maquillage et tout ^^

  • Subtility-Lyra

    28/04/2008

    Tom qui se fait maquiller par Bill, trop bien *o* ! Mais maintenant, j'arrête pas de me demander à quoi ressemblerait Tom avec exactement le même maquillage et les mêmes fringues que Bill... Car ça ne doit pas rendre tout à fait pareil, Tom est quand même plus musclé que son frère (photos des Maldiiives *baaave*), ça doit faire bizarre sur Tom un style androgyne... Bref, j'arrête de débattre toute seule xD.
    J'adore ton OS ^^ !
    Bisouus.

  • chouu----16

    22/04/2008

    Tom souffla à son tour et il se rapprocha de son jumeau, s'asseyant devant lui, un genou à terre. Il posa un bras sur les genoux de Bill et de son autre main, il releva son menton.

    > Ca fait demande en mariage 8D

    " Bill , veux-tu être mon mari ? - Ou ma femme ouais - "

    BUHAHHAHA <3

Report abuse