Dominance

Dominance

Bill entra dans sa chambre d'hôtel en fureur. Il jeta sans ménagement aucun le sac qu'il portait sur le sol, ainsi que sa veste en cuir, et il se dirigea immédiatement vers la salle de bains, sans prendre le soin de refermer la moindre porte derrière lui. Il regarda son visage en furie un instant avant de s'affairer à se démaquiller, effaçant toute trace de Rimmel et de Gloss.

Le suivant calmement, Tom entra à son tour dans la chambre. A la différence de son jumeau, il souriait légèrement en coin, ressassant dans son esprit la scène qui venait de se passer quelques minutes auparavant. Il referma la porte derrière lui, enleva sa casquette qu'il lança négligemment sur une table, puis il se dirigea ensuite vers le lit et se débarrassa de ses chaussures. Se laissant tomber nonchalamment dessus, il s'y étala. Le blond ricana doucement et étira à peine la main pour agripper la télécommande et allumer la télé. Restant allongé, il se mit à zapper entre les chaînes.

Cette soirée avait été une soirée telle qu'ils en avaient souvent. Ils avaient été invités avec leur manager à une remise de prix suivie d'une petite réception VIP. C'est là-bas que les choses, qui avaient pourtant bien commencé pour Bill, s'étaient peu à peu envenimées. Tom qui tout au long des événements avait été tour à tour jaloux, inquiet puis hilare face à la situation, ne savait toujours pas s'il devait rassurer son jumeau ou bien enfoncer un peu plus le clou. Après être passé de la jalousie à l'inquiétude, il pensait avoir le droit d'être un peu sadique, du moins pour le reste de la soirée.

Il devina plus qu'il ne vit des mouvements rapides et agacés de Bill qui après avoir enlevé ses chaussures se changeait à présent pour mettre un T-shirt plus confortable, et il ne fut pas étonné de le voir sortir, toujours aussi furieux. Le brun fusilla son jumeau du regard. Il ne fit pas de commentaire comme quoi son frère n'était pas dans sa chambre, mais dans la sienne, étalé sur son lit. Non, tout ce qu'il lui importait à présent, c'était de faire disparaître l'air effrontément goguenard qu'arborait Tom, sourire en coin, ses jambes remuant inconsciemment dans un mouvement nerveux comme à chaque fois que quelque chose l'amusait. Bill croisa les bras, ses sourcils se haussant d'agacement.

« Je peux savoir ce qui t'amuse au juste ? »

Tom lâcha la télécommande, éteignant la télé, et il se redressa sur ses coudes, faisant face à Bill.

« Rien.
- Rien ? Vraiment ? »

Le regard noir de Bill sur son frère s'intensifia et n'en pouvant plus, le fou rire envahit Tom, dont le regard était fixé sur le chanteur. Bill écarquilla les yeux, et encore plus énervé, il se jeta soudainement sur son frère pour le chahuter et le chatouiller. Ce qui ne fit bien sûr qu'accentuer le fou rire de Tom. Le blond tenta avec peu de succès d'arrêter les mains qui le torturaient pour essayer de respirer à travers ses éclats de rire jusqu'à ce que Bill n'arrête de lui-même, attrapant les poignets de son frère et les plaquant sur le lit alors qu'il était à califourchon sur lui.

Leurs regards fixés l'un sur l'autre, Bill se pencha légèrement vers son jumeau, ses cheveux lissés tombant légèrement devant lui. Tom riait encore un peu, un immense sourire placardé sur son visage. Le brun poussa un soupir quelque peu résigné et il se redressa légèrement, libérant les poignets de son frère, mais restant à califourchon sur lui. Ils continuèrent à se regarder. Tom se calma peu à peu, mais son sourire demeura. Il fixa Bill avec un peu plus de sérieux dans la voix.

« Ces filles étaient canons.
- Je m'en fous, elles étaient complètement barges !
- Ce n'est pas ce que tu avais l'air de penser au début.
- C'était avant qu'elles sortent leurs conneries.
- Peut-être que c'étaient des conneries, mais elles avaient raison sur un point. »

Bill se pencha à nouveau vers lui, le fixant toujours dans les yeux. Il murmura, le ton de sa voix méfiant.

« J'aimerais bien savoir lequel. »

Tom se contenta de sourire, repensant à la soirée.

Celle-ci s'était poursuivie après la cérémonie dans une petite salle de réception autour de verres alcoolisés et de petits fours. Il y avait là nombre de gens du spectacle, plus ou moins importants et connus, et surtout de belles filles. Tom les observait, verre en main, cherchant à approcher celle qui serait le plus à son goût pour discuter, voire plus si affinités, quand son regard était tombé sur une scène qui lui avait fait froncer les sourcils.

Il n'avait pas lâché son frère depuis une minute à peine que celui-ci était entouré de deux très belles jeunes filles. A vrai dire, ce n'était pas inhabituel, mais ces filles-là semblaient très entreprenantes avec lui, se collant à lui et susurrant quelques mots... et Bill semblait apprécier, les regardant avec ses grands yeux innocents et son sourire doux mais enjôleur de diva comme l'aurait qualifié Tom. Une des filles en particulier s'était accrochée à son bras et ne semblait pas avoir l'intention de le lâcher.

Si Tom avait l'habitude de draguer à tout va, ce n'était pas le cas de Bill. Néanmoins, ce soir-là semblait faire exception, même si le mot drague ne correspondait pas tout à fait au comportement qu'adoptait Bill envers les filles.

Car il n'y avait aucun doute sur le fait que le chanteur, même s'il ne semblait pas être très à l'aise, faisait des sourires appuyés à la jeune fille accrochée à lui. Et ça, ce n'était pas habituel. Elle devait l'intéresser, peut-être ? Tom aurait dû être content pour son frère, mais une pointe de jalousie s'était pourtant faite brusquement ressentir, sans qu'il sache vraiment pourquoi, et il s'était dirigé vers eux, se joignant à leur petite discussion. Tout s'était très bien passé, du moins au début.

La fille avait continué à s'accrocher à Bill, sous l'½il attentif quelque peu jaloux et protecteur de Tom et c'est à peine s'il avait vu la discussion dériver, à l'initiative de leurs invitées féminines, sur le ton de la plaisanterie puis plus sérieusement, sur leur gémellité... et plus si affinités, sous le sourire en coin et inquisiteur des deux jeunes filles gloussantes. Bill et Tom avaient failli s'en étouffer en buvant leur cocktail.

Ils avaient alors tenté de fuir ensemble, mais une dernière phrase lancée par une des jeunes filles leur avait fait faire volte-face. Bill en particulier avait écarquillé les yeux. Il avait ensuite jeté un coup d'½il à son jumeau, cligné des yeux d'un air choqué, puis il était parti en furie pour parler à leur manager, voulant regagner immédiatement l'hôtel. David n'avait rien osé dire vu l'état rare dans lequel était le chanteur. Il fallait avouer que Bill ne se mettait que très rarement en colère, et encore moins en public. Dans ces rares cas, mieux valait le laisser se calmer dans son coin, ou bien laisser son frère s'en occuper.

D'ailleurs maintenant, grâce à la présence de son frère, Bill s'était légèrement calmé. En fait, il était surtout curieux. Toujours penché sur Tom, Bill lui rappela les propos des jeunes filles en haussant les sourcils.

« Alors, elles avaient raison sur quel point ? Je ne vois pas ce que ça pourrait être étant donné que c'étaient deux de ces folles complètement hystériques qui écrivent des dizaines de pages sur Internet de sexe torride entre nous deux. »

Bil n'osa même pas mentionner celles encore plus dingues qui écrivaient des histoires le mettant sans aucun scrupule avec Georg, Andréas, Gustav, David ou même Bushido, le rappeur connu pour ses propos homophobes qui avait déclaré qu'il aimerait bien se taper le jeune chanteur (cherchez l'erreur...). Bill frissonna de dégoût à ces dernières pensées. Il ne remarqua pas Tom l'observer en détail, le blond devinant sans mal celles-ci.

Tom sourit en coin. Il se releva un peu sur les coudes, son visage à quelques centimètres de celui de son jumeau. Il prit une petite voix fière.

« Sur le fait que je suis indéniablement le dominant. »

Bill cligna des yeux avant de comprendre, et Tom décela une pointe de rougeur sur ses joues. Cela avait été les dernières paroles des jeunes filles, celles qui avaient mis Bill hors de lui. Bill repoussa Tom qui gloussait légèrement sur le lit d'un petit coup sur l'épaule, fronçant les sourcils. Le chanteur se redressa mais ne bougea pas, pensif. Il secoua la tête et leva les mains en l'air, fixant le guitariste.

« Pourquoi je suis toujours le dominé dans leurs histoires tordues ? Après tout, s'il y a bien un dominant entre nous deux, ça devrait être moi. Je suis le leader, je suis le plus grand de nous deux.... »

Tom le coupa, haussant les sourcils.

« Je suis l'aîné.
- De dix minutes seulement, Tom !
- Dix minutes qui font la différence, petit frère. »

Bill lui tira la langue mais il sourit légèrement à ces mots. Il poursuivit.

« Ca n'explique pas le pourquoi du comment.
- Réfléchis, moi je trouve logique qu'elles pensent ça. Il suffit de voir ton look. »

Bill croisa les bras, son regard se faisant menaçant.

« Qu'est-ce qu'il a mon look ? »

Tom haussa les sourcils et Bill le fusilla du regard. Puis il leva les yeux au ciel, finissant par soupirer, vaincu.

« Ok, je veux bien admettre que je ne suis pas le plus masculin qui puisse être, mais ça ne fait pas de moi une mauviette faible et soumise. »

Tom détourna légèrement le regard pour cacher son amusement, et Bill fronça une fois de plus les sourcils.

« Quoi ? Tu ne me crois pas ? Je suis plus fort que toi je te signale. »

Tom ricana légèrement et haussa à nouveau ses sourcils d'un air extrêmement dubitatif. Vexé, Bill agrippa soudainement les poignets de Tom qu'il avait laissés quelques minutes auparavant et il s'appuya sur eux, plaquant Tom avec force contre le lit. Ses yeux plongés dans les siens et l'air impérieux, il lui lança un défi silencieux, sourire en coin. Tom le regarda un instant avec une étrange douceur avant de sourire avec égale mesure.

« Tu l'auras voulu, p'tit frère. »

Tom tenta de le repousser avec force pour se libérer de l'emprise de son jumeau, mais celui-ci arriva tant bien que mal à le maintenir en place, surprenant même Tom. Plusieurs minutes s'écoulèrent ainsi, Tom essayant de renverser Bill sur le dos, mais ce dernier tenait bon, même s'il avait beaucoup de mal.

Ils étaient tous les deux à bout de souffle, leurs joues et leurs corps se frôlant et se collant en tentant pour l'un de se libérer et l'autre de maintenir captif son prisonnier. Leurs respirations se firent haletantes et leurs c½urs emballés les amenèrent à faire plusieurs pauses, restant sur leurs gardes en vue d'une prochaine attaque de l'autre. Leurs muscles commençaient à être tendus et douloureux, presque tremblants. Bill se pencha à son oreille.

« Tu abandonnes ? »

Sans rien dire, la pression se relâcha peu à peu dans les poignets de Tom que tenait Bill entre ses doigts et cédant à la fatigue, le chanteur se laissa tomber sur le blond, son visage contre son cou. Tous deux tentaient de reprendre une respiration normale, écoutant leurs c½urs qui résonnaient dans le corps de l'autre. Plusieurs instants passèrent en silence. Tournant un peu plus sa tête vers Bill, Tom murmura.

« Tu as toujours été le plus sensible de nous deux. »

Ce n'était pas faux. Bill le savait. Il lui arrivait même parfois de pleurer, pour une raison ou pour une autre, et il était le premier à venir chercher du réconfort auprès de son frère quand il n'allait pas bien. Néanmoins, il n'était pas le seul...

Bill leva les yeux vers lui, souriant légèrement.

« Et qui vient dans mon lit la nuit pour avoir des câlins après un cauchemar, hein ?
- Tu le fais aussi ! »

Tom rougit, détournant le regard. Bill rit doucement et l'embrassa sur la joue. Même s'il était vrai que Bill venait plus souvent se blottir contre son frère de temps en temps la nuit pour se rassurer, Tom ne pouvait nier que ça lui arrivait aussi parfois.

Tom passa ses bras autour de sa taille et se mit à caresser doucement le dos du chanteur. Celui-ci poussa un soupir et un faible gémissement. Quelques minutes s'écoulèrent ainsi, dans le calme.

Brusquement, Tom se retourna, reprenant la main. Le souffle coupé, Bill se retrouva presque instantanément plaqué contre le lit sur le dos. Il se débattit en vain. Torse contre torse et une main posée fermement sur sa taille, Tom ne lui laissait aucune marge de man½uvre. Leur respiration s'accéléra sous leurs efforts. Tom soufflant un air chaud et rapide contre son cou, Bill relâcha peu à peu ses muscles, abandonnant momentanément la lutte. Tom sourit contre sa peau, son nez se frottant contre son cou. Le chanteur maugréa, une petite moue sur le visage.

« C'est de la triche !
- Je n'ai jamais dit que j'abandonnais. »

Bill bougonna. Ses pensées revinrent soudainement à leur conversation avec les deux jeunes filles. Il soupira.

« Pourquoi certaines personnes imaginent qu'on couche ensemble ? On est frères, non pire, on est jumeaux, de vrais jumeaux. Comment on pourrait ? »

Tom leva légèrement la tête pour l'observer. Il sourit d'un air coquin avant de se pencher à son oreille pour roucouler.

« Tu veux que je te montre comment ? Après tout, c'est moi, le dominant. »

Rougissant, Bill poussa un petit cri indigné, marmonna un 'imbécile' entre ses dents tout en donnant un petit coup sur l'épaule d'un Tom reparti dans un fou rire.

« Je suis sérieux, Tom ! »

Ledit Tom l'ignora et déposa ses lèvres sur son cou, commençant à l'embrasser de doux et éphémères baisers qui se firent de plus en plus prononcés et mouillés. Son corps était toujours plaqué contre celui du chanteur. Bill frissonna malgré lui, et c'est avec un peu d'incertitude qu'il demanda, sa voix hésitante.

« Tomi ? Qu'est-ce que tu fous ? »

Tom n'arrêta pas ses bisous, le bout de sa langue venant même lécher la douce peau de la gorge du chanteur. Il murmura contre sa peau.

« On ne couchera peut-être jamais ensemble, mais tu seras toujours à moi. »

Ses lèvres s'attaquèrent aux parties les plus sensibles de son cou, suçant légèrement sur la peau. Pas assez pour y laisser une marque (car Tom tenait assez à la vie pour savoir que le chanteur l'étranglerait sans la moindre hésitation s'il devait expliquer à quiconque le lendemain matin comment il avait pu avoir une telle marque), mais assez pour laisser la peau rougie et pour faire passer le message.

Posant une main sur la tête du blond et caressant ses cheveux, Bill ferma les yeux. Il frémit un peu plus sous le souffle chaud qui réclamait dominance. Il le laissa faire sans rien dire pendant un moment, appréciant étrangement l'attitude audacieusement câline et possessive de Tom. Bill avait presque tout oublié de leur petite bataille en cours. Tom mordilla légèrement la peau qu'il martyrisait de ses lèvres avant de susurrer, en souriant.

« J'ai gagné, petit frère. »

Alors que le bout de la langue de Tom remontait le long de sa gorge jusqu'à atteindre son menton, Bill ouvrit soudainement les yeux et renversa brusquement leurs positions, faisant pousser un petit cri aigu à Tom.

A nouveau à califourchon sur lui, il profita de l'effet de surprise pour capturer à nouveau les poignets de Tom et les plaquer contre le lit. Il se pencha vers le blond qui tentait une fois de plus de s'échapper, pestant sous cape. Bill arborait un petit sourire satisfait.

« Tu disais ?
- Bill, tu m'écrases !
- Mauvaise réponse. »

Tom grogna. Bill se pencha vers lui en haussant les sourcils, souriant d'un air toujours plus narquois. Tom tenta d'esquiver son regard, grognant un peu plus. Bill émit un petit rire.

« Alors ? Tu abandonnes ? »

Tom le fixa, souriant légèrement à nouveau. Il secoua la tête. Leurs yeux couleur noisette se fondaient dans ceux de l'autre. Bill battit légèrement des cils et il se pencha un peu plus vers lui, joueur. Son visage n'était plus qu'à quelques centimètres de celui de Tom. Le guitariste murmura, haussant les sourcils pour accentuer ses mots.

« Jamais. »

Tom l'observait avec douceur, ses yeux à moitié fermés. Bill sembla réfléchir un instant, le regardant en détail et avec tendresse puis il murmura à son tour, se penchant encore un peu plus jusqu'à frôler ses lèvres.

« Tu l'auras voulu alors. »

Il referma la distance entre leurs lèvres, leurs yeux suivant la même voie. Elles se touchèrent d'abord avec hésitation, légèrement frémissantes, se frôlant à peine, puis elles se capturèrent avec de plus en plus d'audace et d'empressement, et bientôt, ce furent leurs langues qui recommencèrent la douce bataille, chacun cherchant à prouver sa domination sur l'autre, suçant et caressant le moindre recoin de leurs lèvres et de leurs langues. Avantagé par sa position, Bill prenait les initiatives, appréciant d'être en contrôle total de la situation.

Quand Bill recula enfin, mettant fin au tendre jeu qu'il menait et les laissant tous les deux haletants et rougis, ses mains étaient entrelacées avec celles de Tom. Leurs yeux qui s'étaient rouverts se fixaient à présent avec une petite lueur étrange qui n'avait de sens que pour eux. Un petit sourire dansait sur leurs lèvres rosies.

Ils éclatèrent de rire en même temps. Bill déposa un rapide bisou dans le cou de Tom et se laissa tomber à côté sur le lit, s'allongeant vers lui. Tom tourna la tête vers le brun, le titillant encore un peu.

« Tu auras beau faire, tu ne convaincras jamais ce genre de filles de changer d'avis avec si peu d'arguments. »

Bill sourit.

« Tant que je peux te convaincre toi, ça n'a pas d'importance, grand frère. »

Leurs rires éclatèrent une fois de plus dans la petite chambre d'hôtel et Tom se jeta sur Bill pour le chatouiller, le capturant dans ses bras.

Entre eux, cela n'avait jamais été une question de dominance.

Ils s'appartenaient l'un l'autre, et ce savoir leur suffisait.

Fin

Donnez une note à cet OS : * ** *** **** *****

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.105.205) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Phoebe57100

    08/05/2010

    C'est vrai ça, pourquoi Bill doit toujours être le dominé, moi, je dis qu'il est actif/passif comme Tom. Et voilà, problème résolu ;) . Kiss

  • 26JUIN1992

    13/05/2009

    Han, j'adore. Vraiment.

  • x-toshiio-trash-x

    07/05/2009

    J'aime beaucoup, ce que je trouve formidable, c'est que tu parle de ce qu'écrivent les personnes sur le net genre les yaoi et tous les autres truc plus tordu les un que les autre (pour notre plus grand plaisir =D ) et sa me fait déliré, j'aime aushi beaucoup le jeu de domination et tous, et puis c'est toujours touchant ce que tu écrit, c'est plein d'amour et je trouve sa trop mignon xD
    brefouille
    chuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu~

  • LoveTomBillYaoi

    24/01/2009

    J'adore.
    C'est tendre, c'est plein d'amour.

  • best-lemons-yaoi

    12/11/2008

    Han, j'adore *_*

  • Soooo-Cute

    12/11/2008

    J'ai juste adoré (l).

  • beaten-heart

    01/11/2008

    la fin est superbe ^^ il n'y a pas de dominants dominés ^^
    j'ai adoré *o* surtt quand bill entrait en furie dans la chambre jme demandais pourquoi xD

  • courbe-de-plume

    22/10/2008

    ça me plait ^^

  • Bill-und-Tom-sport

    31/08/2008

    Alors là ...
    J'ai avalé cet os carrément ...
    Il est ... je sais pas simple mais beau ...
    Puis le petit jeu de dominance c'est sympa

  • man-kann-immer-traumen

    25/06/2008

    jadore carrément tes OS !!

    jarrive jamais à savoir si c'est de l'amour fraternel quil y a entre eux ou plus [ ds tes OS jveux dire ^^' ]

    la ils sont juste frères... non? xD

    fin bref sinon je trouve que t'écris vraiment bien et ils sont trop mimis tous les 2 =)

    biisOuxxxxxxxxxxxxxxxxx

Report abuse